Archives du mot-clé spiritualité

La TV des Z’éveilleurs.

 ob_e22b31_eveilleurs-affiche-la-garnacheEntrés en scène lors de huit  Festivals en live où quelques centaines de personnes purent le temps d’un week-end apprécier leur bienveillance, leur authenticité et continuer un bout de chemin avec l’un ou l’autre.Maquette affiche Les Z'éVeilleurs jpeg

Ils se sont ensuite révélés lors d’un Festival en ligne dont quelques 5000 personnes ont franchi les portes et pu ainsi découvrir ces Êtres inspirants dans toute leur sincérité, leur Amour.

les zéveilleursCeux dont je parle ce sont bien sûr

les Z’éveilleurs

que j’ai l’opportunité de côtoyer et que j’ai toujours autant de plaisir à vous présenter.

Voici bien quelques mois que j’envisage une seconde édition de ce Festival en ligne et que j’ai surtout l’envie d’offrir encore plus de visibilité aux Éveilleurs, cela d’autant plus qu’à la lecture des statistiques et conjointement de vos retours à vous, les visiteurs, je constate que sur un évènement qui dure 10 jours,  vous frôlez l’overdose si vous essayez de profiter de tous les enregistrements du programme. Continuer la lecture de La TV des Z’éveilleurs.

Une vision à 360° ou 360 manières de voir une situation.

J’ai rebondi hier sur un post d’une amie fb à propos d’un évènement qui s’est passé à Montréal. Des centaines de personnes jeunes et moins jeunes  se sont retrouvées, non pour une manifestation mais bien pour une chasse au Pokémon. ET qui plus est, chasse effectuée  à partir d’une arme diabolique ou plutôt diabolisée dans les commentaires sous ce post : j’ai nommé le téléphone portable! Oui je suis sans doute un peu démodée, la dénomination n’est peut-être pas très d’actualité ! Dans tous les cas ces Imachin, tablettes et autres je les considérais moi aussi comme des prothèses, prolongement exact de la main de l’individu, et j’aurai sans doute réagi de la sorte dans mon for intérieur, s’il ne c’était agi de Pokémon justement. Continuer la lecture de Une vision à 360° ou 360 manières de voir une situation.

Autonomie financière au programme.

C’est le deuxième webinaire de formation gratuite que je suis avec Pierre-Étienne Bourget et son enthousiasme a délivré cet enseignement est juste communicatif.  Rassurez-vous vous y aurez aussi accès librement dès que vous aurez choisi en conscience de rejoindre la Fondation, puisque ces formations-là sont à disposition de tous ceux qui joignent. Continuer la lecture de Autonomie financière au programme.

La production de légumes bio dans le garage.

J’ai bien testé le persil et le basilic dans les pots sur le rebord de la fenêtre, et même osé la jardinière et les pieds de tomates cerises. C’est sûr je m’intéresse au jardin potager, j’ai toujours vécu plus ou moins à la campagne et souvent proche du jardin de mes parents où j’ai toujours eu plaisir à aller remplir les paniers de légumes et de fruits frais, pas plus tard qu’avant-hier j’en ai rapporté des artichauts, ils poussent tout seul car mon père est maintenant trop fatigué à quatre-vint dix ans passés pour entretenir un potager. Il lui reste juste assez d’énergie pour quelques pieds de tomates dans la serre, et je crois que cette année même les salades ne feront pas partie de sa production car il a beaucoup de difficultés à se baisser. Continuer la lecture de La production de légumes bio dans le garage.

Un rêve qui se manifeste dans la matière.

Il y a quelques semaines ou eut-être quelques mois mais dans tous les cas en ce début d’année, j’ai vu circuler sur le net les plans de générateur à énergie libre réalisable par soi-même avec moins de 1000 euros de fourniture et cela m’a séduite bien sûr. Dire que j’en ai marre des factures d’électricité, du monopole des grands groupes c’est comme beaucoup d’entre vous. J’ai bien posé que, sortir de cette dépendance était un de mes objectifs et j’ai donc déjà, première étape, souscrit un contrat auprès d’ENERCOOP,  mais ce choix que j’ai fait en conscience,a pour effet d’augmenter le montant de ma facture, c’est un choix éthique compte-tenu des choix d’investissement de ce fournisseur. Continuer la lecture de Un rêve qui se manifeste dans la matière.

Danser Ma VIE, danser La VIE

En ce 4 janvier, de retour de ces quelques jours passés en Normandie, je suis particulièrement En Vie de poursuivre le partage avec vous qui m’avez soutenue dans ce passage d’une année à l’autre, Pas Sage qui cette fois encore accompagné de pas de danse, restera pour moi comme un pas de géant, peut-être est-ce ce que mes sœurs de l’école des Femmes Lumière qualifient de saut quantique, mais voilà bien là un concept à intégrer pour moi avant qu’il ne coule de source dans mes écrits. gif-valseurs-2

Cela commence par retrouver un lieu dans lequel j’ai précédemment transcendé quelques peurs, comme Chantal s’est faite la nième messagère du fait que mon témoignage a vocation a devenir un livre,   je ne relaterai pas ici cette expérience mais vérifierai dans les pages en attente si celle- ci est déjà rédigée. Dans tous les cas le clin d’œil de la Vie est sympathique qui m’offre la même chambre et dans sa grand générosité, la chambre seule qui me permet de respecter aussi mes besoins de me lever tôt. Et puis retrouver nos hôtes  en partageant de belles étreintes, prémices de tant d’autres au cours de ce séjour et qui « même si j’en ai déjà reçu beaucoup », pour moi ne seront jamais assez tant je pose ici en conscience l’intention d’étreindre toujours plus l’humanité dans sa globalité.

Et puis saluer celles qui sont arrivées, accueillir celles et ceux qui arrivent, ne plus se souvenir aujourd’hui de mes ressentis d’alors, quand certainement le mental bloque l’ouverture du cœur. D’autant que mon égo veille, protégeant ses acquis, même s’il a beaucoup baissé la garde depuis quelques années, étant devenu plus un complice dans mon cheminement.

Aussi j’y retourne en écrivant, ce qui me permet de recontacter ces ressentis.

Premier partage permettant à chacun de commencer à Se dire, bienveillance d’un groupe de quatorze personnes qui vont s’ouvrir de plus en plus durant ces trois jours, MAGIE de ces moments dont je témoigne pour tous ceux qui n’ont pas encore osé entreprendre cette aventure.

Poser l’acte de s’inscrire pour un séminaire, un stage, c’est bien pour moi aujourd’hui en conscience

  • Faire une demande à l’Univers d’un certain nombre de miroirs, 13 en l’occurrence
  • Prendre rendez-vous avec Soi-m’aime
  • Exprimer mon libre-arbitre ou plus justement dire un grand OUI à la VIE en Moi

Déroulement classique de la vie en ce lieu  avec alternance de méditations, d’intériorisation, de partage, de Joie, de larmes, de repas en commun, de légèreté, de rencontres avec les anges.

Bilan et gratitude pour 2015 – Se débarrasser d’une pensée récurrente – Poser les intentions, ah oui ! voilà quelque chose qui s’intègre, pour moi, là en direct avec vous – et puis vivre le moment présent, m’accueillir encore et encore, soutenue avec grâce par vous tous et par certains plus particulièrement, ce sur quoi je suis plus en Vie de partager ce matin.

Tout commence au cours de cette fin de repas du 31 décembre, modestement « arrosé » car si l’on choisit de venir réveillonner et faire la fête ici par défaut, on s’est simplement trompé d’adresse, qu’on se le dise. Alors une ou deux coupes de champagne, quand nous sommes nombreux à ne boire jamais d’alcool a aussitôt un effet euphorisant, désinhibant, qui permet de faciliter l’épanchement, mais aussi pour moi qui ai beaucoup expérimenté avec les alcooliques, d’entrer en résonance avec les souffrances sous-jacentes. En cette fin de repas donc l’alcool aidant, les blagues et gestes que je qualifierais de « salaces » me mettent de plus en plus mal à l’aise, même si j’ai plaisir à constater que j’ai désormais cette possibilité d’exprimer mes ressentis, avec encore plus ou moins d’émotions et d’empathie cependant.

M’étant tout juste inscrite à l’École des Femmes-Lumière, il est naturel que les trois points définis plus haut soient aussi présents ici, puisque j’ai signé, j’ai émis l’intention donc de connecter mon Féminin sacré.

Alors les expériences commencent. Gratitude, gratitude ! Mais comme toujours avant de découvrir la pépite, il est nécessaire de nettoyer les impuretés. Alchimie, alchimie !

Mettre dans le chaudron la matière première : ici toutes ces souffrances, tous ces avilissements de la Femme – c’est comme cela que je l’exprime  lors du partage du 1er janvier, puisque j’ai parlé d’avilissement, mais il me semble avoir été exhaustive en n’exprimant que ce ressenti, je crois  important d’y ajouter ce que tu m’as permis, James, de verbaliser en m’écoutant c’est le découragement vis-à-vis de l’ampleur de la tâche.th

Qu’est-ce qui sort alors de ce creuset ?

Il en sort bien la Puissance, ma propre puissance créatrice, que je sais être là, mais que les doutes, les peurs, m’empêchent encore d’exprimer totalement. Ces doutes, ces peurs que j’ai pu verbaliser et donc accueillir, principalement grâce à toi, James et au retour même discret que tu m’en as fait. Je sais, mentalement, cette puissance, mais n’est-ce point de cette puissance dont j’ai, dont nous avons tous le plus peur. Qui suis-je, qui sommes-nous pour nous croire si puissants ?

Je contacte en ce moment que j’ai enlevé en face de toi, un voile supplémentaire en acceptant d’avoir justement ce retour, moi qui jusqu’ici choisissais plutôt de semer sur mon chemin sans attendre de retour ou bien inconsciemment en ayant peur de cette puissance.

En ta présence, j’ai une fois de plus oser exprimer mes envies, sachant que me dire n’engageait nullement l’autre, et j’ai grâce à cette ouverture du cœur que je m’autorise, reçu la grâce d’aller plus loin dans l’Amour de Soi.

Petit clin d’oeil à toi Michel, pour la mille et unième fois ou peut-être la dix-mille et unième fois, je dirais MERCI LA VIE puisque c’est la plus simple formulation que jaillit spontanément pour honorer la Déesse en Moi.papillon

Merci tout particulier à toi, James, avec ton soutien bienveillant, me sentant sécure,  j’ai un peu plus déployé mes ailes.

Exceptionnellement, mais j’entre peut-être en ce début d ‘année dans une nouveau cycle, j’hésite encore ! …. Je suis en Vie de vous parler à VOUS.

Puisqu’il est en titre question de danser la VIE, je voudrais vous dire et vous répéter combien je me suis sentie connectée, en reliance avec chaque Un, et combien chaque Un a un rôle, une place unique et indispensable dans le devenir de l’Humanité. Qu’il s’agisse d’une valse partagée, d’un verre que l’on regrette d’avoir pris, d’une réflexion que l’on juge avoir exprimée agressivement, TOUT absolument TOUT est parfait, TOUT est juste dans l’ordre Divin.

J’ai évoqué l’intention, mais cela fera l’objet d’une autre page.

Je terminerai par un petit couplet rapporté de Findhorn

 Through the eyes of LOVE, You are perfect

Through the eyes of LOVE, You are free

Through the eyes of LOVE, You are innocent

I am You, and You are Me

Et c’est doublement un régal d’être Vous quand j’ai été témoin de tant de métamorphoses en chaque autre moi-m’aime pendant ces trois jours de communion intense.

Je Nous aime de toute éternité.

Veigné le 4 janvier 2016 Maria

Je suis honorée de ta demande.

Ce message est spécialement pour toi, mon nouvel ami  sur Facebook. Je suis honorée de cette demande même si je n’ai pas encore compris pourquoi autant d’hommes qui s’inscrivent sur ce réseau, reçoivent mon profil.

 Cependant me considérant mandatée comme messagère, j’y vois là une magnifique opportunité de transmettre justement mon témoignage, voire d’apporter quelque éclairage à celui qui frappe  à ma porte. Ainsi souvent je me limite à un petit mot de bienvenue, accompagné d’une proposition de découvrir le Festival des Z’éveilleurs.

11831819_10207273420131437_2122900280727445622_n
photo trouvée sur cette page https://www.facebook.com/sheyhia?fref=photo

Cependant, il s’en suit presque aussitôt des messages privés de haute volée genre « coucou »  –  » salut » – « ça va ? » – « je ne vous dérange pas ? »  – « t’es mariée ? » , et je te fais grâce du reste.

Beaucoup restent sans réponse de ma part, bien sûr parce que d’une part ce genre de conversation ne me correspond nullement , et d’autre part je n’ai nulle envie d’utiliser les messageries instantanées pour faire connaissance avec qui que ce soit,  je peux juste les utiliser pour des échanges rapides avec mes amis proches que par ailleurs je connais bien.

Pour en revenir donc à mon acceptation, puisque LA VIE  a permis à nos chemins de se croiser, je te propose, si vraiment tu veux en savoir plus sur  qui JE SUIS,

de suivre ma page facebook

de consulter mes articles sur ce blog ainsi que mes autres publications

et de revenir vers moi si tu désires,  non pas rencontrer  » une femme sérieuse pour refaire ta vie »  ni même « faire connaissance pour voir après », mais bien si tu souhaites  un éclairage pour aller plus loin sur ton chemin,

alors tu trouveras sur l’une ou l’autre de ces publications le moyen de me contacter en écrivant longuement tes demandes

les petites mains de la Lumière             le Festival des Z’éveilleurs

Je te souhaite de belles de découvertes. Coeurdialement .

Maria le 23 décembre 2015

Se poser les bonnes questions.

Ce matin une envie d’écrire à ce sujet et que je laisse passer et puis une heure plus tard sur ma page facebook via Benoit une série de questions à propos de l’actualité, de la situation dans le monde, et pour être complète sa propre réponse … mais surtout j’y vois un message pour moi de me mettre devant le clavier. Merci Ami messager du jour – qui est bien encore la nuit d’ailleurs pour toi au-delà de l’océan.tableau Patrick

C’est vrai Benoit que se poser des questions c’est le début de l’éveil, et j’en parlais hier avec Véronique que je rencontrais pour la première fois, et l’incontournable question du qui es-tu, mais aussi qui suis-je puisque cette fois-ci, il n’y avait ni interviewée, ni intervieweuse, juste deux personnes qui se découvraient, je serai même plus précise en disant que Julia était aussi avec nous et que c’est non loin de la cheminée, que nous avons savouré ces moments de bonheur avec un thé parfumé à souhait et une brioche de Noël non moins délicieuse.

Et notre conversation est présente ce matin qui me fait m’interroger : pourquoi ai-je vécu cinquante années sans me poser de questions ? Et la réponse spontanée, là, tout de suite, qui jaillit en écrivant, est mais «  la curiosité est un vilain défaut »

Je peux vous dire qu’en le notant, cette croyance, bien polluante se blottissait, je dirais même se terrait, se vautrait dans les méandres de mon inconscient, impunément, là où je la découvre en direct pour vous chers lecteurs.

« Houhou ! Houhou ! Je t’ai vue ! Trouvée ! Et tu ne m’appartiens pas ! »

« Et puis toi, la curiosité que j’ai donc considérée comme telle, viens par ici que je te serre dans mes bras, que je t’embrasse et te câline pour que ma Lumière intérieure fasse de toi un bijou de valeur à accrocher à mon cou ou à passer à mon doigt. »

………. Accueil, transformation…….. voir les outils sur mon blog

Voilà ça c’est fait !

Et puis ce silence imposé par l’adulte : « tais-toi, on ne parle pas à table » et pour nous en convaincre, le mètre métallique posé à côté de l’assiette du père pendant le repas, ou bien encore ces menaces oubliées prononcées par un voisin qui me fait subir des attouchements, menaces inscrites cependant dans mes mémoires cellulaires et dont je me libère ces jours-ci en me réconciliant avec mon enfant intérieur. Et puis silence imposé dans ces familles où tant de secrets sont jalousement gardés.

……… idem ………

Et ça aussi !

Et j’en reviens à mon histoire de cinquante années sans me poser de questions, sans doute aussi, engluée de plus en plus dans une souffrance qui faisait mon quotidien, une survivance en quelque sorte, comme cachée dans une cave non sans quelques petites fenêtres qui s’entrouvrent à l’occasion, mais que je laisse vite se refermer tant la Lumière qui éclaire ce quotidien peut déranger. Enfin c’est mon interprétation de ce jour car dans ces moments-là, je n’ai pas conscience de cette Lumière qui dérange.

Mais celle-ci est là aussi blottie sans que je le sache, cette source originelle au fond de moi-même et elle insiste, elle ne demande qu’à s’exprimer à travers moi, et comme dorénavant j’accepte totalement que je suis dans ce corps, pour expérimenter cette Lumière, je remercie tout ce qui a fait de ces cinquante années cette vie de galère que je me suis créée de toutes parts.

Pour en arriver là, il m’en a fallu des expériences de plus en plus difficiles à vivre, jusqu’à celle-ci supplémentaire : le passage de mon second mari de l’autre côté du voile. Et les questions ont fusé du fond de ma souffrance.

Pourquoi tant d’injustice ? Pourquoi m’as-tu laissée seule ? et toute une série de questions qui concernaient l’autre, les autres et leur possibilité d’y répondre, et peu à peu sont apparues des questions dans lesquelles j’étais plus impliquée

Pourquoi est-ce encore à moi que cela arrive ? Qu’est-ce que j’ai fait pour vivre cela ?

Pas très loin de cette autre croyance que j’ai écartée depuis un moment maintenant et qui s’exprime de cette façon après une chute et une belle écorchure : je te l’avais bien dit, fallait pas courir, t’as que ce qu’ tu mérites – tout juste s’il n’y était pas ajouté : c’est le p’tit Jésus qui t’a punie.

Une chose est certaine aujourd’hui, ce fût l’ultime énorme, grosse, insurmontable, et j’en passe des qualificatifs, expérience, non qu’il n’y ait pas encore des périodes de souffrance sur mon chemin, étant en plein au cœur d’une nouvelle en ce jour précisément, mais les qualificatifs évoluent puisque j’ai appris à trouver la pépite qui s’y cache.

Et pour cela j’ai seulement quelques questions à mon répertoire, questions qui sont tout autant valables pour les évènements de mon quotidien, que pour les évènements relatés dans les médias, de proximité ou bien très éloignés, questions qui sont désormais pour moi les bonnes questions et dont je vous fais cadeau.

Qu’est- ce que je ressens au cœur de cette situation ?

Comment est- ce que je me sens ?

Quelle partie de moi-m’aime est touchée ?

Et puis après ?? Plein de réponses dans mon blog http://lumiereduchemin.com/category/mes-experiences-de-vie/

réponses que j’ai trouvé en moi j’y suis habilitée, c’est MA respons -habilité

Et en conclusion, je pense à ce qui suis-je d’un ami très cher, merci de me la souffler :

Dieu que la Vie est belle

parce que je commence à m’aimer.

Veigné le 24 novembre 2015. Maria

En quête de Paix et de Liberté ?

Loin de toutes les sources d’information classiques (pas de télévision depuis bientôt dix ans et un poste de radio que j’ai dû allumer trois ou quatre fois depuis six mois que je suis installée en Touraine ) je vis au rythme de ce que je reçois de messages inspirants sur ma page facebook, ayant depuis longtemps appris à faire le tri dans ce qui paraît sur ma page. Aussi quand ce 14 novembre à 8h55 j’ai rapidement ouvert l’ordinateur avant de partir pour LE MANS rejoindre mon amie Karine en vue d’un après-midi «  free hugs » dans les rues, j’ai découvert toutes ces bougies allumées, tous ces messages de paix, je me suis tournée vers la radio pour en savoir un peu plus. 5 minutes ont suffi et j’ai refermé le poste, et puis j’ai aussi écrit de qui est venu spontanément et persuadée depuis longtemps que tout n’est que vibrations et qu’il est donc largement nécessaire de transmettre des messages d’Amour et de Paix via les réseaux sociaux.

Après un appel rapide à ma fille qui vit à Paris, j’ai donc mis les magnifiques panneaux réalisés la veille dans la voiture et je suis partie pour Le Mans, voilà bien devant moi une heure et demie disponible pour faire le point.

 Bien sûr ma première réaction c’est de me dire que tout est juste, que toutes les expériences qui se présentent à chacun sont justement présentes pour aider à franchir des étapes dans son processus d’évolution d’âme.dyn005_original_800_600_pjpeg_2534793_56126ee4f437e458d02602b8e74fc1cd

Ces jeunes ou moins jeunes qui sont passés de l’autre côté du voile, iront poursuivre leur évolution en d’autres sphères pour peu que ceux qui leur étaient chers ne les retiennent pas ici-bas et je sais que déjà nos mais passeurs d’âmes sont là pour les accompagner dans leur transition. Il faisait certainement parti du parcours de ces êtres d’aider à leur façon ceux qui restent en s’en allant trop tôt, mais cela appartenait également à leur choix d’incarnation.

Il n’en reste pas moins que mes propres choix de Vie sont aujourd’hui d’évoluer dans un monde de Paix et d’Amour et que, tant qu’il y aura besoin que des êtres se sacrifient pour faire bouger d’autres, c’est que moi-même j’aurais encore quelque chose à y voir : tout ce qui se passe à l’extérieur de moi n’est-il pas que le simple reflet de ce qui vibre en moi.

Alors je vais y regarder de plus près et rien que le fait de poser cette intention déclenche le processus. Ce samedi soir, je suis accueillie chez Josette qui a réuni quelques amis que je ne connais pas et je reste relativement silencieuse, pour mieux me rattraper le lendemain matin quand Josette me propose un tirage avec l’oracle de l’inconscient, cet oracle qu’elle a reçu et qui entre nous soit dit, déménage fort , d’autant que Josette est douée pour me pousser dans mes retranchements – d’autant plus facile que nous nous connaissons juste suffisamment pour qu’elle soit consciente du jusqu’où elle peut aller, elle prendrait quelques fois plus de gants avec une personne qu’elle rencontrerait pour la première fois.

En mettant des mots sur mes peurs et mon hésitation à vouloir réunir mes enfants pour Noël, je découvre ce qui fait violence en moi.IMG_3128

Voilà plus de soixante années que je me fais violence en refusant d’entendre la petite fille en moi qui appelle au secours (une histoire d’attouchements) et pourtant, depuis une dizaine d’années que les faits sont réapparus – cela fait donc cinquante de violence inconsciente contre moi-même – j’ai déjà effectué un peu de nettoyage. L’ordonnance : parler à cette petite fille en moi, la rassurer, me pardonner en pardonnant à l’auteur des faits, et remercier et puis exprimer des choix

Je choisis que ma petite fille soit confortable et en harmonie intérieure lors de ses relations avec autrui.

Je choisis que ma petite fille se remplisse d’amour de soi et se reconnaisse à sa juste valeur.

Ce matin j’ai trouvé sur ma page une image qui disait :

À ce moment précis je reconnais avoir fait tout ce qui était en mon pouvoir pour cette situation. Je demande à l’Univers, à la Vie, à Dieu, que les choses se dénouent au meilleur de ce qui doit être. Si je dois faire autre chose, que l’inspiration m’en soit donnée. Qu’il en soit ainsi !

 Je le disais plus haut tout ce qui est à l’extérieur est à l’intérieur. Cette violence qui s’est révélée au grand jour et qui nous conduit tout droit dans la rue pour réclamer plus de Paix, elle est surtout là pour nous aider à prendre conscience de cette violence intérieur que nous nous faisons quotidiennement.

Mon propre exemple parlera à certain et d’autres s’offusqueront en s’écriant ; mais non je ne suis pas violent, il n’y a pas de violence en moi.

Et pourtant elle est bien souvent bien évidente : c’est chaque fois que je n’écoute pas ce que me dicte mon cœur que je suis dans cette violence.

Peut-être serait-il opportun de poser une demande d’accompagnement pour y voir plus clair ? Peut-être est-il tout simplement venu le moment de m’engager dans une véritable recherche de plus de Paix intérieure ?

Nous sommes tous reliés, tous connectés vibratoirement et que nous le voulions ou non, chacun porte en soi la responsabilité de la Paix pour l’humanité.

Avant de m’attirer les huées de certains je préciserai juste ma vision de la RESPONSABILITÉ

 RESPONS – HABILITÉ

Respons = réponse

Habilité : être habilité signifiant être apte, être capable

Etre capable de trouver en SOI la réponse à quelque chose

Dans responsable n’y-a-t-il pas également ce suffixe able qui en anglais signifie également être capable

Je crée La Paix intérieure, et cela participe à l’égrégore de Paix qui se posera là où il sera nécessaire.

Je ne suis pas allée dans les rues en janvier, car de la même manière j’ai cherché en moi, où était cette violence, et j’avais déjà fait une part, et puis j’ai cherché aussi en quoi je me privais de ma liberté, et je suis d’un naturel optimiste mais j’ai cependant envie de crier

Réveillez-vous, vous les quatre millions de personnes qui sont descendues dans la rue pour réclamer votre liberté, elle est en vous, personne ne vous en prive si ce n’est vous-mêmes à trop chercher à l’extérieur ce qui en réalité est à l’intérieur.

Le 20 septembre 2015 . Maria

Le Festival des Z’éveilleurs : pour qui ? pourquoi ?

Quand Lydie est venue me demander des conseils pour organiser un salon, je lui ai répondu que je n’en avais aucun à lui donner et sur son insistance je lui ai suggéré de se poser la question  » pourquoi le faisait-elle ? »  C’était il y a bien une année déjà et  quand Karine m’a demandé quels conseils j’avais à lui donner pour organiser une méditation pour la paix, je lui ai fait cette même réponse, en forme de question :  « pourquoi le fais-tu ? »th

Certes cette question je me l’étais déjà posée à moi-même, et j’avais trouvé des réponses mais aujourd’hui elles s’avèrent incomplètes puisque mon ami Gilles qui vient de passer une journée avec moi, me l’a posée à son tour : » pourquoi un Festival des Z’éveilleurs ou plutôt pour qui ? « 

Certes dans l’ebook qui relate ce que j’ai vécu en coulisse de l’organisation, j’ai déjà noté  que je l’avais fait pour moi, puisque je sais tout ce qu’il m’a aidé dans mon cheminement.

Le commentaire de Cédric* auquel je viens de répondre me donne envie de revenir sur ce qui m’animait quand j’ai commencé à tourner les vidéos il y a un peu plus d’un an et ce qui m’anime aujourd’hui.

Mon intention était bien de collecter des témoignages de vie susceptibles de résonner dans le coeur de celles et ceux qui les visionneraient, ces témoignages qui me font moi-même vibrer, ces échanges de coeur à coeur, où chacun se livre sans masque, en toute confiance. Alors aujourd’hui j’ajoute que si je n’en ai pas eu pleinement conscience, j’ai d’abord organiser ce Festival pour moi, ce Festival m’a enseigné parce que toute expérience est d’abord un enseignement pour soi-m’aime, pour apprendre à s’aimer. Et s’y ajoutent  ma joie et mon bonheur de pouvoir le partager avec Toi, l’autre moi-m’aime.

Et puis pour revenir à ma réponse à Cédric, et au titre de l’article, mon souhait dans toutes mes organisations a été de proposer un nombre d’intervenants suffisamment important pour que chacun des visiteurs ou auditeurs puisse entrer en résonnance  avec un ou plusieurs de ces intervenants. Alors  Cédric que tu reçoives  plus les paroles de Daniel que celles de Pascal c’est ok, et puis tu as encore beaucoup de vidéos à visionner, pour toi ce n’est que le début de ce  Festival des Z’éveilleurs.

Quant à ta question : comment transposer cela en soi ? j’ai envie de te dire et tu le découvriras au cours de ce Festival, mais je le redis ici, après quinze années de cheminement depuis qu’une ultime expérience plus douloureuse que les précédentes m’a servi de tremplin pour entrevoir une nouvelle version de ma vie, à ce moment même j’éprouve encore le besoin d’être soutenue dans mes recherches. L’entretien avec Véronique en est le témoin, et trouver également des outils d’intégration personnels me semblent indispensable.

Je te suggèrerai donc ainsi qu’à ceux qui me lisent, de solliciter un accompagnement auprès de l’un des éveilleurs ( les moyens de les joindre te  seront accessibles à la fin du Festival ) ou bien auprès de tout autre personne dans la relation d’aide.

*  Bonjour Maria
Tout d’abord un grand merci pour cette initiative. Les z’éveilleurs sont à mon sens une libération pour qui veux bien écouter mais également et surtout entendre.
Pour ma part, j’ai perdu toutes notions en moi et par conséquent, j’ai donc perdu la connexion avec mon moi intérieur. La vie et ses évènements en à fait ainsi. Aujourd’hui avec les z’éveilleurs je perçois une lueur d’espoir. Celle de me retrouver avec pleinitude, confiance et réussite.
Pour te parler de ce que j’ai pu ressentir lors de ces 2 entretiens déjà, je commencerais par celui de Daniel Sevigny. J’ai cru comprendre que tu n’étais pas totalement satisfaite de l’orientation de son intervention. Pourtant, j’ai trouvé qu’il était incroyablement efficace et j’ai bu ces paroles, Il a su mettre en relation un postulat scientifique qui est que la pensée influe notre tôt de raisonnance vibratoire et qu’il n’appartient qu’a nous d’en cultiver les rudiments.
En ce qui concerne l’entretien de ce soir donc Pascal Hastier, je suis plus en réserve bien que j’ai trouvé le fond de sa pensée intéressante.
En effet le fond de son message, de son témoignage étant l’encrage dans l’instant présent avec un lâché prise de ce qui inhibe la réalisation de soi.
Cependant, la forme de son message pas paru moins claire que celle de Daniel et comparativement, j’ai pris des notes et appris de nouveaux concepte et application à mettre en œuvre lors de son intervention. En revanche, lors de l’intervention de Pascal pas de note et une impression d’incompréhension. Beau témoignage certes avec beaucoup de modestie et de sérénité mais qu’en faire? Comment le transposer à soi?
Encore merci Maria ce que tu réalise est important. Cédric
PS : C’est en se changeant soi-même que l’on peut changer l’Humanité