Archives du mot-clé lacher-prise

Toujours plus haut.

Sur le chemin initiatique qu’est le passage dans la matière, je gravis comme chaque UNE et  chaque UN de vous mes ami(e)s qui empruntez ce chemin au travers de vos talents uniques d’accompagnateurs, de coachs, de thérapeutes, d’artistes, quelle que soit la qualification que vous vous attribuiez. Et je suis  réellement ravie d’en être le témoin quand je vois toutes les propositions que vous pouvez faire au sein de vos services et je suis certaine que je pourrais y trouver matière à réflexion. Continuer la lecture de Toujours plus haut.

Involution, évolution.

Cela commence dès le matin par deux choses qui me dérangent en ouvrant ma messagerie, dont une publication qui paraît sur ma page face-book et que je masque aussitôt.

Respiration, respiration ! et puis j’ouvre le livre d’Eckart Tolle « au hasard » bien sûr et  je retiens cette phrase qui me semble d’actualité avec mon irritation matinale.

coeurLe cycle de l’involution est absolument essentiel à la réalisation spirituelle…….. La nature cyclique de l’univers et l’impermanence de toute chose et de toute situation sont deux éléments intimement liés.

Alors vite, vite  au secours mes outils-miracles ! j’ai revisionné hier  les entretiens avec Pascal et Véronique, ceux-là même  qui seront à votre disposition  dans la programmation du

FESTIVAL DES Z ÉVEILLEURS  – dès le 23 août 2015

rejoignez-la liste des pré-inscrits ci-contre ….

J’accueille mon irritation et je la remets dans mon Essence ( cette magnifique alchimiste qui fait le nettoyage à ma demande ! )

Et quand la place est nette, je demande l’amour inconditionnel, la douceur, la co-existence avec les formes de pensées négatives.

Puis me visite ce souvenir de ce que j’ai expérimenté il y a quelques années lors d’un séjour à Findhorn, là aussi tout à fait d’actualité, alors je te fais face,  à TOI l’auteur de cette publication, TOI  l’autre moi-m’aime et je te chante ces quelques lignes en te regardant dans les yeux

Through the eyes of Love , You are perfect,th 2

Through the eyes of Love, You are free,

Through the eyes of Love, You are innocent,

I am You and You are Me, I am You and You are Me

et je me prends à rêver d’une grande place où nous sommes des centaines d’humains réunis, chacun face à un autre, et comme nous le vivions à Findhorn, la dernière ligne est utilisée pour prendre les mains du vis-à-vis, faire un tour qui sert à changer de vis-à-vis.

6 août 2015 Maria

Ça n’est pas le bal masqué, mais je change de partenaire.

Je relis mes notes pour découvrir que c’est le 3 août 2014 qu’est arrivée la bonne nouvelle : Céline a rejoint l’équipe comme coaching- manager enfin c’est ce que j’ai noté car j’avais bien sûr oublié l’info dans un coin, jusqu’au mail de Jean-Luc annonçant officiellement que j’allais devoir composer avec cette nouvelle donne.masque-de-carnaval

 Bonjour à tous, Je souhaitais en cette jolie journée, vous présenter la grande, belle, talentueuse et plein de projets Céline  

Tadaaaaa…

C’est elle qui vous accompagnera au front sur les aspects logistiques et pratiques de votre Sommet en Ligne.  Elle a désormais, pour ainsi dire autant (voir plus d’expérience que moi étant donné qu’elle a porté quasiment intégralement avec brio les 4 derniers sommets. Vous pouvez donc vous adresser à elle en ce qui concerne :1 – la date de lancement de votre Sommet  2 – les aspects pratiques & logistiques 

Je reste bien évidemment présent pour vous conseiller, coacher et enthousiasmer. Jean -Luc

Pour ce qui est de l’enthousiasme, c’est vrai qu’en apparence Jean-Luc est au top et cela est agréable, mais perso j’avoue humblement ne pas avoir reçu ce message avec un enthousiasme débordant.

À dire vrai, les ressentis habituels d’abandon, voire de trahison sont vite réapparus, malgré le nombre d’expériences que j’ai traversées et revisitées pour les plus anciennes en accueillant ces ressentis. Il y a encore quelques mois il m’arrivait de vivre avec ce qui était alors de la souffrance pour moi, pendant des semaines. Heureusement les prises de conscience sont de plus en plus rapides et l’alchimie suit assez vite.

 Après ce message de Jean-Luc et malgré mes ressentis et la non-envie de travailler avec Céline – ce que je ne me formulais pas aussi clairement le 25 mars – j’ai aussitôt envoyé un message à Céline exprimant mon souhait de faire connaissance par skype ou par téléphone. Sa seconde réponse a été que cela serait peut-être possible à partir de mi-avril hors nous étions censées fixer une date de mise en ligne pour le sommet, mais elle était débordée, ayant trois sommets à mettre en ligne et des affiliations …….etc.

 J’ai reçu des messages très professionnels mais je ne les ai absolument pas reçus comme emprunts d’humanité sans parler de chaleur humaine. Mille excuses Céline, j’exprime juste ici ce que j’ai ressenti et ce n’est finalement que le 20 ou 21 mai que nous avons échangé par téléphone pour la première fois.

 Je suis bien consciente et je l’étais déjà plus ou moins qu’en ne répondant pas aux questionnaires de Céline, le projet ne pouvait pas avancer, mais je sais aussi qu’il m’était impossible de m’imposer et encore moins de me laisser imposer de rentrer dans les cases des questionnaires, puce-promesses et autre email de vente, je refusais d’entrer dans ce processus des : Oups j’ai fait une erreur, pour me rattraper j’offre un cadeau supplémentaire   ou bien Vous avez certainement … Alors ceci vous correspond … alors que j’avais vraiment besoin de ce contact humain pour sentir ce qui était possible.

 Lors de notre échange téléphonique, je n’ai pas été tout à fait convaincue par la possibilité de travailler ensemble, mais voilà je ne l’ai pas verbalisé, je n’ai pas écouté mes ressentis, et durant le mois qui a suivi, la collaboration avec Céline s’est installée tout en s’avérant lourde à vivre pour moi.

Du côté du montage des vidéos, il y a eu de nombreux bugs ce qui aurait dû m’alerter, mais j’ai insisté.

 J’ai cherché des dates de lancement qui pouvaient convenir alors qu’au départ il n’était pas prévu de lancement étant dit que chacun des experts le lancerait au moment opportun pour lui, ce que d’ailleurs j’avais expliqué et réexpliqué à chacun puisque le sommet devait être à disposition de chaque auditeur dès son entrée dans le processus de mail – le sommet restant en ligne pendant deux ans avec l’intention de l’alimenter au fur et à mesure. processus evergreen, yes ! je suis de plus en plus au fait des termes techniques !

 Les dates proposées ne convenaient pas, il y avait un autre sommet, les délais étaient trop courts, ….

IMG_2585
fort moyen-âgeux de Monbazon

 Cet après-midi je visitais un château avant de me mettre à l’écriture quand le guide indiquant le pied d’une construction m ‘a dit : « désolée, Madame vous êtes dans le mur » j’étais en effet, justement au pied du mur qu’il indiquait, mais où vont donc se cacher les messages de la Vie ? Le mur était bien là, en face de moi, depuis deux mois et je ne le voyais pas, en l’occurrence lors de la visite il était derrière, déjà un signe, j’éviterai la rencontre frontale cette fois-ci, mais j’étais bien « au pied du mur » ! À moi de choisir ! et comme depuis longtemps les échelles ont été retirés des donjons, reste la solution pour s’en évader de mettre un pied dans le vide et d’oser sauter dans l’inconnu, il s’agit bien d’un acte de FOI.

 Cependant depuis ces deux derniers mois surtout, malgré mon emménagement dans un nouveau lieu où je me sens extraordinairement bien, il y avait un petit quelque chose que je n’arrivais pas à définir.

 J’ai cependant réussi à me positionner en tant qu’auteur et signataire unique des mail pour le sommet, ensuite il m’a fallu « négocier » pour la libre participation financière des auditeurs avec toujours cette opposition des moyens techniques non- gérables, du manque de temps.

A cette occasion, j’ai failli « vendre mon âme au diable »  témoignage que vous retrouverez lors de l’évènement

 Pour moi cela devient comme un combat permanent et j’accueille, consciente d’être créatrice de ma vie.

Mais mon corps me parle jusqu’à cette consultation avec une fée, qui m’a grandement soulagée, et qui me conduit à lâcher-prise, en prenant conscience que j’ai fait ma part et que la vie me soutiendra très généreusement pour la suite su projet, ce qui, si j’en crois mes expériences récentes fonctionne vraiment : tout se place sur mon chemin quand je fais ma part

J’ai sans doute un instant, et même peut-être plus longuement imaginé que j’allais me reposer, mais c’était sans compter que « ma part » se poursuivait aussi dans d’autres domaines, ma part matérielle – fournir le contenu – étant accomplie, et qu’il était urgent semble-t-il, de revenir à moi-même.

Alors comme je n’y avais pas pensé seule, la vie m’y a poussée plus ou moins tranquillement.

Les échanges de mail avec Céline se poursuivent au travers desquels je ressens – eh bien oui, je commence à intégrer « je ressens » – son agacement, à sa décharge je ne suis pas très organisée, mais elle me redemande de choses que je lui ai déjà adressées, me demande de voir avec Romain puisqu’il est mon prestataire, ce que je fais en le lui signalant ( certainement moi aussi avec beaucoup d’agacement, voire d’irritation – miroir , mon beau miroir !) pour m’apercevoir trois jours plus tard qu’elle a fait faire au webmaster ce qu’elle m’avait non pas suggéré mais commandé de faire.

Heureusement ce samedi j’adresse un appel au secours à un ami et réussit à écrire ce qui trottait dans ma tête depuis un moment, je pense à faire confiance à la vie et à changer de partenariat technique.

Le seul fait de l’écrire me libère et j’ai, à suivre ce même jour, ma consultation avec Véronique. Aujourd’hui au programme me concernant : la douceur que je me donne, vaste programme ou reprogrammation puisque voilà plus d’un an que ce thème revient régulièrement. Cette séance me permet de verbaliser mes peurs, il s’agit même de panique, mon Essence me demandant de me positionner.

Ce samedi était hier, aujourd’hui je choisis d’annoncer à Céline lors de l’entretien que j’ai sollicité, que je me désengage de ce partenariat, lui ayant déjà signifié qu’aucune invitation pour le sommet ne serait faite avant cet entretien.

J’avais encore au fond de moi certainement une envie de la convaincre, de la faire rentrer dans « mes cases », de la « sauver » malgré elle, mais la meilleure façon de lui dire que je l’aime, ELLE qui n’est qu’une autre moi-m’aime, c’est de couper ma part du lien, le partenariat qu’elle se fait un devoir d’honorer alors qu’il était conclu avec Jean-Luc.

Me vient l’image d’un mariage à trois, et cela me rappelle une des histoires de ma vie. Coucou, merci à l’esprit qui vient me visiter, je te fais un petit clin d’œil, merci de me confirmer par ta présence que j’ai pris la juste décision et aide moi s’il te plaît à juste ÊTRE VRAIE, AUTHENTIQUE dans la suite de la relation qui s ‘annonce, à ÊTRE DANS L’AMOUR INCONDITIONNELLEMENT et SANS INGÉRENCE

Pour en revenir à ma part dans le contrat avec la vie puisque ce témoignage n’aurait aucun intérêt si je n’en tirais les enseignements que j’ai reçus au travers de cette expérience.

 Ma part encore et encore :

 Accueillir ce que JE SUIS, telle que JE SUIS, avec amour.

Me centrer, respirer et respirer encore.

Être ADAPTABLE à MON ESSENCE, me respecter, me donner de la douceur.

 J’en parlais à nouveau ce matin avec Édith, je n’ai qu’une seule et même ordonnance depuis   plus de cinq ans que je chemine avec Véronique, mais les précédents thérapeutes qui m’ont accompagnée la donnaient sous une autre forme, Marie-Madeleine, par la voix de Marie-Joséphine me l’a soufflée à nouveau vendredi soir, il n’y a qu’ une seule clé : AMOUR

L’AMOUR de MOI-M’AIME qui passe par l’accueil, l’acceptation de ce que j’ai quelques fois tendance à considérer comme des parts d’ombre. En mettant ces parts d’ombre à la Lumière, en les re-connaissant, en les acceptant, en les chérissant, en dansant avec elles, elles deviennent Lumière alors qu’en les niant, en luttant contre, je les alimente en énergie négative et elles s’amplifient.

Le 28 juin 2015 Maria

Le Festival des « CIELS » de Jean-Luc.

Une expérience musicale d’âmes à âmes,

les « CIELS » ou Concerts Intimes En Ligne,

font leur Festival et j’ai d’autant plus de plaisir à vous en parler qu’ils sont dûs à Jean-Luc de Wacter,  un partenaire et un éveilleur de surcroît.

Jean-Luc, je l’ai d’abord rencontré sur le web, et ce fût pour moi, une grande émotion puisque cette rencontre répondait à une de mes demandes faites à l’univers depuis plusieurs mois. Je l’ai ensuite rencontré physiquement, après que nous ayons eu approfondi notre relation au cours de notre collaboration, pour l’interviewer dans le cadre du tournage des séquences du prochain sommet des z’éveilleurs.

je ne saurais parler mieux que lui de ce Festival des « CIELS » qu’il a mis en ligne pour nous aider à mieux LACHER PRISE :

Imaginez fermer les yeux et laisser faire la musique. Ce sera comme si chaque note venait vous caresser à l’intérieur, vous apaiser, vous guérir, vous inspirer, vous faire pétiller de l’intérieur… Ce sera comme un voyage dont vous reviendrez vivifié, apaisé, énergisé,… et rempli de ce sourire intérieur qui fait fondre tous les soucis du quotidien.

Le Festival des CIELS c’est comme un repas gastronomique dans un restaurant 3 étoiles ! Et c’est gratuit !! une réelle nourriture pour l’âme !!

Réservez votre place, je vous y invite généreusement

Maria