Archives par mot-clé : festival des éveilleurs

Le Festival des Z’éveilleurs : pour qui ? pourquoi ?

Quand Lydie est venue me demander des conseils pour organiser un salon, je lui ai répondu que je n’en avais aucun à lui donner et sur son insistance je lui ai suggéré de se poser la question  » pourquoi le faisait-elle ? »  C’était il y a bien une année déjà et  quand Karine m’a demandé quels conseils j’avais à lui donner pour organiser une méditation pour la paix, je lui ai fait cette même réponse, en forme de question :  « pourquoi le fais-tu ? »th

Certes cette question je me l’étais déjà posée à moi-même, et j’avais trouvé des réponses mais aujourd’hui elles s’avèrent incomplètes puisque mon ami Gilles qui vient de passer une journée avec moi, me l’a posée à son tour : » pourquoi un Festival des Z’éveilleurs ou plutôt pour qui ? « 

Certes dans l’ebook qui relate ce que j’ai vécu en coulisse de l’organisation, j’ai déjà noté  que je l’avais fait pour moi, puisque je sais tout ce qu’il m’a aidé dans mon cheminement.

Le commentaire de Cédric* auquel je viens de répondre me donne envie de revenir sur ce qui m’animait quand j’ai commencé à tourner les vidéos il y a un peu plus d’un an et ce qui m’anime aujourd’hui.

Mon intention était bien de collecter des témoignages de vie susceptibles de résonner dans le coeur de celles et ceux qui les visionneraient, ces témoignages qui me font moi-même vibrer, ces échanges de coeur à coeur, où chacun se livre sans masque, en toute confiance. Alors aujourd’hui j’ajoute que si je n’en ai pas eu pleinement conscience, j’ai d’abord organiser ce Festival pour moi, ce Festival m’a enseigné parce que toute expérience est d’abord un enseignement pour soi-m’aime, pour apprendre à s’aimer. Et s’y ajoutent  ma joie et mon bonheur de pouvoir le partager avec Toi, l’autre moi-m’aime.

Et puis pour revenir à ma réponse à Cédric, et au titre de l’article, mon souhait dans toutes mes organisations a été de proposer un nombre d’intervenants suffisamment important pour que chacun des visiteurs ou auditeurs puisse entrer en résonnance  avec un ou plusieurs de ces intervenants. Alors  Cédric que tu reçoives  plus les paroles de Daniel que celles de Pascal c’est ok, et puis tu as encore beaucoup de vidéos à visionner, pour toi ce n’est que le début de ce  Festival des Z’éveilleurs.

Quant à ta question : comment transposer cela en soi ? j’ai envie de te dire et tu le découvriras au cours de ce Festival, mais je le redis ici, après quinze années de cheminement depuis qu’une ultime expérience plus douloureuse que les précédentes m’a servi de tremplin pour entrevoir une nouvelle version de ma vie, à ce moment même j’éprouve encore le besoin d’être soutenue dans mes recherches. L’entretien avec Véronique en est le témoin, et trouver également des outils d’intégration personnels me semblent indispensable.

Je te suggèrerai donc ainsi qu’à ceux qui me lisent, de solliciter un accompagnement auprès de l’un des éveilleurs ( les moyens de les joindre te  seront accessibles à la fin du Festival ) ou bien auprès de tout autre personne dans la relation d’aide.

*  Bonjour Maria
Tout d’abord un grand merci pour cette initiative. Les z’éveilleurs sont à mon sens une libération pour qui veux bien écouter mais également et surtout entendre.
Pour ma part, j’ai perdu toutes notions en moi et par conséquent, j’ai donc perdu la connexion avec mon moi intérieur. La vie et ses évènements en à fait ainsi. Aujourd’hui avec les z’éveilleurs je perçois une lueur d’espoir. Celle de me retrouver avec pleinitude, confiance et réussite.
Pour te parler de ce que j’ai pu ressentir lors de ces 2 entretiens déjà, je commencerais par celui de Daniel Sevigny. J’ai cru comprendre que tu n’étais pas totalement satisfaite de l’orientation de son intervention. Pourtant, j’ai trouvé qu’il était incroyablement efficace et j’ai bu ces paroles, Il a su mettre en relation un postulat scientifique qui est que la pensée influe notre tôt de raisonnance vibratoire et qu’il n’appartient qu’a nous d’en cultiver les rudiments.
En ce qui concerne l’entretien de ce soir donc Pascal Hastier, je suis plus en réserve bien que j’ai trouvé le fond de sa pensée intéressante.
En effet le fond de son message, de son témoignage étant l’encrage dans l’instant présent avec un lâché prise de ce qui inhibe la réalisation de soi.
Cependant, la forme de son message pas paru moins claire que celle de Daniel et comparativement, j’ai pris des notes et appris de nouveaux concepte et application à mettre en œuvre lors de son intervention. En revanche, lors de l’intervention de Pascal pas de note et une impression d’incompréhension. Beau témoignage certes avec beaucoup de modestie et de sérénité mais qu’en faire? Comment le transposer à soi?
Encore merci Maria ce que tu réalise est important. Cédric
PS : C’est en se changeant soi-même que l’on peut changer l’Humanité

Introspection matinale : merci Claudette

20 minutes de marche, plus ou moins afghane au départ, et qui, oubliant les respirations, me ramènent vers toi   ce matin, Claudette, dans cette belle douceur de début novembre malgré l’heure matinale.

Ce qui m’interpelle a toujours besoin d’être éclairci pour moi-m’aime. Et je commence tout naturellement par ce qui m’a interpelé, ce dont voici la trace au travers d’un échange de messages privés sur Facebook.IMG_3057

Bonjour, tu remarqueras sans doute que j’ai retiré ton invitation de ma page FB. J’en laisse très peu. De plus, ça m’a fait étrange que l’on m’oblige à m’inscrire avant de me dire de quoi il s’agit. Je te souhaite le meilleur. Avec tendresse. Claudette

Bonjour Claudette, je n’ai en aucun cas mis l’intention d’obliger quiconque à s’inscrire, et quand je suis en Vie de faire passer un message, j’assume tout à fait le refus de celui qui est en passe de le recevoir. Il me semble cependant avoir mis le lien vers la page d’accueil du Festival des Z’éveilleurs qui explique bien ce qui attend le visiteur. pour ma part j’ai pris le temps de visionner ta vidéo sur « assumer » et j’ai complètement adhérer, ce qui m’a permis de la partager sur la page du Festival. Avec tout mon amour Maria

Je revivais donc cet échange et pour toi ami lecteur, je me dois de te donner le début de l’histoire. Créatrice du Festival des Z’éveilleurs, j’ai à cœur de diffuser auprès du plus grand nombre les messages d’Amour qu’il véhicule en émettant juste le vœu qu’ils suscitent l’envie d’être en Vie   pour de plus en plus de frères et sœurs en humanité.

Ainsi lorsque sur la page de Pascal Hastir, par ailleurs intervenant sur le Festival des Z’éveilleurs, un désir de cliquer sur la photo de Claudette s’est manifesté, il m’a été facile d’y céder et de lui demander de rejoindre la liste de mes amis, d’autant que je sais avec quelle parcimonie Pascal choisit ses amis.

Claudette ayant accepté ma demande, avec la spontanéité qui me caractérise, je l’en ai remerciée en mettant simultanément un lien vers le Festival pour elle-même et ses amis.

Après cette publication, j’ai parcouru la page de Claudette et y ai bien évidemment trouvé tellement de richesse que j’ai même choisi de suivre sa page, pensant bien y trouver très vite d’autres témoignages à partager.

S’en est suivi la conversation ci-dessus, et prise dans les activités journalières, ce n’est que ce matin donc que cette conversation m’interpelle à nouveau.

Et dans ce cas, je retourne dans le moment que j’ai vécu, pour mettre des mots sur mes ressentis ; ce qui me vient spontanément : me sentir jugée sans autre forme de procès, me sentir coupable de spontanéité, coupable de suivre mes intuitions, A nouveau, j’assume ce qui se produit, je respire et je choisis l’Amour de Soi , je choisis de déployer mes ailes. Merci Claudette et merci à la nature toute proche qui m’a permis ce moment d’introspection matinale.

Maria

Le Festival a deux mois : merci Laurent !

En ce jour de Toussaint, il est temps de me poser et de faire un petit retour sur ces dernières semaines si riches en prises de conscience, qui pour ceux qui me suivent constateront que suivre sa voie d’évolution est pour moi un travail d’orfèvre :

«  Cent fois sur le métier, remettez votre ouvrage,

Polissez-le sans cesse et le repolissez…… »

 Il en va ainsi pour moi, ou il en allait ainsi jusqu’à ce que je me mette à écrire ce matin, puisque déjà en écrivant ces premières phrases, je sens poindre une conclusion fort intéressante pour moi.chrysantheme_1_gd

Le Festival des Z’éveilleurs a donc deux mois et après un mois passer à le couver, et ce vague à l’âme post-accouchement, j’ai maintenant hâte qu’il parcourt le monde et porte au plus grand nombre ses messages d’amour. Cependant alors que je pourrais me réjouir du fait que plus de deux mille six cents membres y participent, je sens intuitivement qu’il y a un petit « truc » , niché quelque part, qui coince, un grain de sable dans les rouages en quelque sorte ….. du côté des partenariats engagés pour la promotion de ce Festival, en fait quand je dis du côté de, il serait plus juste de dire par rapport à, puisqu’il s’agit bien de moi par rapport à, c’est-à-dire de ma part et non de celle des partenaires. Notez ici la pertinence et l’importance des mots !th

 Parmi ces partenaires, il en est un dont je vous ai déjà parlé, puisque c’est en l’écoutant que j’ai reçu cette révélation d’un événement à organiser, tout en même temps que celle qu’il en serait le partenaire. Il s’agit bien de Laurent qui lorsque je lui ai adressé quelques mots par mail, il y a un peu plus d’un mois, m’a répondu aussi simplement ok, et s’est inscrit sur la plate-forme comme plusieurs autres partenaires. Seulement voilà, ces inscriptions sont faites et rien ne se passe. Après quelques cafouillages informatiques dus à mon manque d’expérience, tout est opérationnel et la situation semble s’enliser.

 Une conversation avec Annabelle et il s’impose que je dois relancer Laurent, ce que, je le reconnais, je n’osais pas faire, sans vraiment me poser pour regarder ce qui m’arrête.

Et puis tout ce que je fais parallèlement, cet accueil de toutes ces parties de moi qui me maintiennent dans des états que je pourrais qualifier de négatifs, ces doutes, ces peurs, tout ce travail de polissage porte ses fruits et je me lance.

Coucou LAURENT ; je me permets ce rappel concernant le lancement du festival des Z’éveilleurs  – de tout coeur .Maria 

et la réponse immédiate :

Hello maria, J’attends ton mail incluant notre lien de tracking 🙂
A bientôt ! Laurent

 Je l’ai dit, tout est en place pour que les partenariats fonctionnent sans moi, dès lors qu’un partenaire potentiel s’est inscrit. Et ce mail que Laurent me réclame, il l’a reçu, il y a plusieurs semaines ! Alors je clique sur répondre, mais voilà, la réponse est toujours en attente ……

Non je ne peux pas écrire dans cet état de contrariété, de mal-être, de colère peut-être, il faut d’abord que j’y vois plus clair en moi. Non, Laurent ne se moque pas de moi, non Laurent ne se prend pas pour …. Non Laurent n’est pas inattentif aux autres, Laurent est juste là, à sa place, au bon moment en face de moi, pour me renvoyer à ce que je suis, pour me pousser dans mes retranchements comme il sait si bien le faire, fidèle miroir de moi-m’aime, coach parmi les coaches. Merci Laurent et merci la Vie pour notre rencontre.

 Ces quelques jours avant que je ne sois en mesure de mettre des mots sur ce message en attente dans mon ordinateur, m’ont été nécessaire pour mettre des mots sur mes maux.thé

 A nouveau, j‘accueille mes doutes par rapport à ma valeur, par rapport à ce que je mérite, tous ces mots ou expressions qui ont tellement plombé mon parcours et avec lesquels je me réconcilie peu à peu.

 Et puis quand j’ai fini d’accueillir je respire et à cet instant précis, dans ce moment présent, tout est parfait, à sa juste place.

 Je suis parfaite, je suis à ma juste place.

 Et je pose une option importante : JE CHOISIS DE VIVRE LE MOMENT PRÉSENT

 Et quand le nettoyage est fait, la porte est ouverte à tous les possibles!

 Ma part est réalisée, je laisse à LA VIE l’opportunité de faire la sienne. Laurent me voici apte à te répondre.

1er novembre 2015. Maria

Ma journée baby-sitting.

Voilà un peu plus de dix jours que le Festival des Z’éveilleurs est dans les tuyaux et que les premiers participants sont entrés dans le tunnel et tout se passe merveilleusement bien,  et Jérôme, le  webmaster est aux petits soins pour moi, disponible pour m’expliquer tout du fonctionnement de cette merveilleuse machine qui fonctionne aussi parfaitement qu’il l’a mise en place. 

les zéveilleursLE FESTIVAL DES Z’ÉVEILLEURS EN LIGNE INSCRIPTION GRATUITE

Jérôme m’a aussi expliqué comment répondre aux  messages, à vos messages qui arrivent via la plate-forme ou bien via le support, et c’est un régal pour moi, d’y recevoir essentiellement des remerciements. Cependant aujourd’hui, une petite ombre au tableau idyllique, et il m’a fallu un peu de temps, je le reconnais pour trouver le « truc » qui coince!

Le « truc » bien sûr il est en moi!    Voilà bien plusieurs jours que je me dis :  j’ai tout expliqué dans les mails, si les participants les lisaient attentivement ils sauraient que la première vidéo arrive, comme indiqué, le lendemain du programme, qui lui-même arrive avec les conseils comme indiqué à la fin du  message de bienvenue; Pour les novices des conférences en ligne, ils liraient cliquez et ils cliqueraient ! C’est sans compter que je suis créatrice de ma VIE.

Le rêve ! oui mais comme me dirait mon amie Carmen, quand je demande quelque chose, et que cela m’arrive, est-ce que je suis prête à le recevoir ????

baby-sittingCe matin , la goutte d’eau qui fait déborder le vase, le 4ème message d’un même participant qui me dit …….. et comme j’ai appris à me servir de cette magique plateforme, je vais donc consulter sa fiche,  bien évidemment que sa solution est dans les mails qu’il a reçus. Alors je m’énerve un peu en lui répondant que   » je ne  suis pas une agence de baby-sitting ».    Et je reçois à nouveau trois autres messages de cette même personne, mails auxquels je ne réponds pas. Cela se passait en fin de matinée, il est maintenant 16 heures.

Une conversation avec Salinna et quatre plus tard,

J’ai trouvé ma réponse en moi, je suis RESPONSABLE  de ma part.

Et je me pardonne, j’accueille cette part de moi-même qui a besoin d’aider l’autre  encore et encore ……..JE choisis de me nourrir d’amour de SOI.

Et le rêve peut devenir réalité………… à suivre. le 1er septembre 2015 . Maria

Danser avec mes ombres.

Dieu, que le chemin devient beau parce que je commence à m’aimer

Permets -moi de t’emprunter cette phrase, Patrick, alors que je « collecte » quelques-uns messages reçus dans ma boite après l’évènement de Durtal.

Depuis quatre jours maintenant, j’ai retrouvé la Lumière qui était là bien présente en mon coeur, alors que je l’étouffais en me laissant submerger par mes émotions. Il n’est aucunement question de rejeter mes émotions, de me juger, de me faire violence, il est ici juste question de les accueillir, de les chérir, de les bénir et de les remercier parce qu’elles sont MOI, pour reprendre une expression que j’ai faite mienne, il s’agit de danser avec mes ombres.

Je peux avoir des tas d’outils à ma disposition, connaitre des tas de techniques, en acquérir des nouveaux ou des nouvelles, tant que cela ne reste que du mental, quelque chose qui flatte mon égo, tant que tout n’est pas intégré dans mon ADN, tout reste à faire. C’est d’abord à ce travail d’intégration que se reconnait un Éveilleur ou une Éveilleuse. Il ou ELLE est l’incarnation de ce qu’il transmet.

Maria octobre 2014.

Cet article me permet de rappeler qu’ils seront plus d’une quinzaine d’éveilleurs à témoigner à l’occasion du Festival en ligne, accessible gratuitement.

les zéveilleurs

inscription gratuite au Festival des Z’éveilleurs

Quelques extraits des messages reçus à la suite des précédentes organisations (en copier/coller, sans modification )

Bonsoir Maria, 

La 1ère partie de ton mail me Touche, MERCI ….   C’est vrai que l’autre est mis sur notre route pour nous apprendre, même si parfois l’apprentissage est bien brutal et fait mal, il faut apprendre à voir au delà et en sourire avec Son Cœur ……… Magali le 15 octobre

bonsoir Maria, ton mail pour les prochains évènements m’a donné l’occasion de te remercier pour ton accueil à Durtal… être accueillie m’a atteinte « fortement » ……je suis heureuse de t’avoir rencontrée et suis heureuse de ce monde qui s’ouvre peu à peu à moi …   Merci . Pascale le 15 octobre

bonjour maria , merci pour cet élan de ton cœur qui ouvre avec justesse l’alliance de la lumière. Je retiens ton engagement et ton investissement de femme au service de l’être et je suis heureuse de t’avoir rencontré; J’honore la belle femme que tu es. Le salon a été un moment riche de rencontres, de partages et de soutien à avancer ensemble, à créer des forces vives au service du Divin. …  Le chemin continue, je sens ce lien qui nous unit MerCI marie-france

Bonsoir Maria ! Je te remercie de m’accepter pour moi cet un immense bonheur et une grande joie de faire partie de la famille des Z’éveilleurs. C’est marrant que tu dises la famille car c’est exactement ce que j’ai ressenti. Je suis très contente car nous allons nous voir le mois prochain. J’ai hâte c’est tellement méga génial. Je te souhaite une très belle soirée et un magnifique weekend. A très bientôt et gros bisous. Dominique

Oui tu as raison, je suis en pleine transformation …  Depuis hier, oui je me dis que je serais certainement capable d’écrire enfin un « qui suis-je »! Donc promis, je vais prendre le temps nécessaire et enfin dévoiler mon qui JE suis très rapidement.Merci infiniment Maria de m’avoir permis de vivre ce salon avec vous tous!! J’en ressors changée et heureuse! A très vite. Je t’envoie beaucoup de tendresse et d’amour! Julie

Coucou Maria, merci pour ce très beau week-end et toutes ces rencontresextraordinaires. Merci Christain et Marie_jo

Train train mon balai …

Train train mon balai, je l’donnerai à qui j’voudrai …..  le facteur est)il passé  ??

Il est loin le temps des comptines de notre enfance et  puis celui où  je surveillais ma boite à lettre pour savoir si quelqu’un pensait à moi. Le facteur est un messager d’un autre temps mais qui sont alors les messagers d’aujourd’hui ? Et d’ailleurs avons-nous besoin de messages ?

Personnellement depuis une quinzaine d’années,  la Vie m’a un peu bousculée,  et peu à peu j’ai découvert qu’elle me donnait des messages, et cependant quand j’étais en consultation par exemple avec Catherine, je ne cessais de lui dire  » je n’entends rien », cela m’est encore arrivé avec Véronique récemment, en état de conscience modifiée, je n’entendais rien,  je n’avais pas de réponse à ma question.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Véronique, intervenante sur le Festival des Z’éveilleurs

Et pourtant j’ai cette connaissance en moi, comme toi, comme chacun. Seulement elle m’est  révélée autrement, et si comme moi, vous doutez de votre capacité à entendre les messages de LA VIE  en vous, de votre âme, de vos guides ( donnez- leur le nom qui vous convient ) et bien sachez que j’ai réuni pour vous plus de quinze éveilleurs,  justement ceux-là qui sont les messagers d’aujourd’hui.

le festival des Z’éveilleurs inscription gratuite.

Pour moi qui vient de tous les écouter de nouveau ces jours-ci, c’est bien comme cela que je les reçois. Au travers de leur histoire, se glissent ces messages entendus souvent sous d’autres formes, et qui étaient donc déjà parvenus à nous, sans que nous ouvrions la boite à lettre oubliée au fond du jardin. caractère-de-boîte-aux-lettres-avec-la-lettre-27472577

Mais LA VIE  est patience, comme une mère aimante, elle nous guide sans jamais nous obliger, en nous laissant libre et cependant toujours présente pour tendre la main à celui qui  LA choisit.

Les Éveilleurs sont à son service et viennent directement dans votre salon vous porter les nouvelles informations

Maria

 

 

La vie vous le rend au centuple.

S’il est une chose que j’ai expérimentée maintes fois, c’est bien celle-ci : la Vie est généreuse avec moi. Cependant il y a quelques « règles » à respecter et c’est ce qu’explique beaucoup mieux que moi encore Véronique dans l’entretien qu’elle m’a accordé pour le

Festival des Z’éveilleurs qui sera en ligne dès le 19 août

et auquel vous pourrez accéder gratuitement.

Véronique d'Aviau de Ternay
Véronique D’Aviau de Ternay, intervenant sur le Festival des Z’éveilleurs

Ces règles Véronique  les appelle « les 6 devoirs de l’être humain ».  Pour moi je traduis cela  tout simplement par faire ma part dans mon contrat avec la VIE. Et  la préparation de ce Festival m’a encore offert largement la possibilité d’éprouver cette « obligation »  qui n’en est plus une dès lors qu’elle est acceptée et vécue  comme mon libre-choix de me mettre au service de mon âme.

Ce matin en ouvrant ma page facebook, voilà que je lis le témoignage de Bertrand Duhaime intitulé des nouvelles du site, qui se pose des questions sur le pourquoi de son succès soudain, ce qui me suggère l’idée d’écrire ce sujet. Et puis continuant ma lecture , je trouve ce récit de l’histoire de Liz, fabuleux!

Ma part de colibri, pour faire référence à ce conte, quelle est-elle ????

ÊTRE SOI tout simplement, être à l’écoute de sa petite voix intérieure qui dans tous les cas SAIT et OSER faire confiance, lâcher-prise, ne pas se préoccuper du résultat, le reste ne nous appartient pas.

Regardez les oiseaux du ciel, ils ne sèment ni ne moissonnent, mais tout leur est donné par surcroît

À bientôt avec beaucoup d’autres témoignages lors du Festival des Z’éveilleurs.

Une histoire de tunnel.

Voilà que me revient ce mot ou plutôt cette expression de Jean-Luc avec qui je collabore étroitement cette semaine pour la mise en ligne du Festival des Z’éveilleurs :

« entrer dans le tunnel » .

Le livre des enseignements que j’ai reçus au cours de la préparation de cet évènement est achevé et prêt pour rejoindre les auditeurs du Festival, alors me restent ces pages pour m’exprimer .

J’entends donc parler de tunnel depuis plusieurs jours, puisqu’il s’agit de lancer des invitations en avant-première pour ce Festival, auprès de privilégiés pré-inscrits qui découvriront donc ces trésors d’authenticité que sont les entretiens que j’ai filmés, mais qui parallèlement permettront aux informaticiens de faire les derniers ajustements éventuellement nécessaires. ( il est encore temps de les rejoindre ! )th

Mais d’ajustements nul besoin,   le tunnel ainsi dénommé n’est-il point tout simplement celui que décrivent tous les expérienceurs ( EMI, NDE) et au bout duquel il n’y a que LUMIÈRE.

Alors cette image me comble de joie à l’idée qu’en entrant dans ce tunnel, vous tous allez en revenir avec une vision plus claire de ce que VOUS ÊTES,  re-naissant à votre SOI, enfin moi c’est ce qui m’est arrivé alors je suis sûre que pour vous c’est possible: il vous suffit de le vouloir.

Le 14 aout 2015 Maria

Jean Luc et le Festival des Z’éVeilleurs.

J’ai déjà eu l’opportunité de parler de partenariat avec la vie,  celui relaté ici en est un exemple dans ma vie, ma rencontre avec Jean-Luc  en est un autre exemple que j’ai relaté mais jamais diffusé, mais ce que je peux en dire brièvement c’est qu’il s’agit d’une réponse magique de la vie à un de ce que je nomme mes  réalignements.  Pour être brève aujourd’hui, c’est avec Jean-Luc que j’ai commencé l’organisation du Festival des Z’éVeilleurs, Jean-Luc que je suis allée interviewer chez lui pour le dit Festival, parce qu’il est tout à la fois, un informaticien hors pair et un Éveilleur de conscience et à ce dernier titre, comme chacun il n’échappe pas  aux expériences quelque fois un peu « hard », voilà comment il en parle :

 

Jean Luc de Wachter
Jean Luc de Wachter

« J’ai vécu ces 18 derniers mois un parcours à la Rocky. Je suis passé d’un enthousiasme et une énergie qui semblait inépuisable à un effondrement total…… et puis, après avoir compris la nécessité d’être Aligné… est née en  moi une Force nouvelle, un second souffle que je vais  vous passer durant cette semaine. « 

J’écrivais il y a quelques semaines comment je me suis moi-même positionnée dans le respect de moi-même, en changeant de partenaire pour l’organisation et c’est tout naturellement que nous avons repris Jean-Luc et moi avons repris notre collaboration pour la mise en oeuvre du Festival des Z’éVeilleurs en ligne. Nos agendas sont accordés et tout se place merveilleusement bien.

Et c’est donc avec un réel plaisir que je vous offre de profiter de ce moment d’attente du Festival en ligne pour rejoindre Jean-Luc  pour son propre évènement en ligne :

LA SEMAINE DE L’AGIR

J’ai personnellement suivi, ces dernières semaines quelques séances en ligne avec Jean-Luc et j’y ai pioché quelques petits trucs qui m’ont été bien utiles, alors je vous laisse imagineR tous les possibles pendant une semaine entière !

Pour Jean-Luc, « la spiritualié, c’est dans les gestes pas dans la tête« .

Et son vocabulaire n’étant pas le mien, je vais me contenter d’un copier/coller de son programme
Voici les titres des 7 webinaires, ils en disent long sur ce qui vous attend :

1er JOUR : Le Temps d’Agir

2ème JOUR : ACA – Atelier Charnel d’Accomplissement

3ème JOUR : La fin de votre vie (décapant & éclairant !)

4ème JOUR : Que la Force soit avec vous (pour réveiller la Force en vous)

5ème JOUR : Au Coeur du Silence (promenade méditative au coeur du Silence et de la Clarté)

6ème JOUR : Un flambeau dans la Nuit (Soyez le changement que vous voulez voir dans le monde)

7ème JOUR : L’Ultime Choix

VOICI VOTRE INVITATION OFFERTE POUR CET ÉVÈNEMENT UNIQUE

Les festivals des Z’ÉVEILLEURS.

Ils sont une organisation de l’Association « les Petites Mains de la Lumière ».

affiche Les Z'éVeilleursD’abord dénommé « salon des Éveilleurs « , la première édition a eu lieu en octobre 2013 dans la SARTHE. Transformés en évènement  intitulé « les Z’ÉVEILLEURS  s’exposent », ils deviennent en 2015 des festivals, avec cette idée d’y inclure de plus en plus cet esprit de fête et de convivialité, de grande réunion de fête de « famille » qui s’ouvre dans la joie au plus grand nombre.

Tous les détails; toutes les dates sur le blog de l’asso