Archives du mot-clé auto-répondeur

Toujours plus haut.

Sur le chemin initiatique qu’est le passage dans la matière, je gravis comme chaque UNE et  chaque UN de vous mes ami(e)s qui empruntez ce chemin au travers de vos talents uniques d’accompagnateurs, de coachs, de thérapeutes, d’artistes, quelle que soit la qualification que vous vous attribuiez. Et je suis  réellement ravie d’en être le témoin quand je vois toutes les propositions que vous pouvez faire au sein de vos services et je suis certaine que je pourrais y trouver matière à réflexion. Continuer la lecture de Toujours plus haut.

Merci à la technique via Corentin.

Voilà bien quelques jours que rien ne s’était imposé de cette façon, le matin au réveil. Et aujourd’hui pas d’hésitation je me lève avec l’intention de réaliser un document pour ma prochaine intervention sur ADN nouveau paradigme ce 25 mai prochain.

Mais c’est compter sans Mr mental qui se met encore une fois en travers de la voie du coeur. Le jour commence à poindre quand j’allume l’ordinateur et quand j’aurai pu ouvrir directement Power-Point, c’est le mail de Cristina qui est resté à l’écran. Continuer la lecture de Merci à la technique via Corentin.

Corentin et moi, ou bien les effets secondaires d’un remède.

Lisez jusqu’au bout et vous découvrirez qu’il peut y avoir également des » effets secondaires  » bénéfiques. Et puis les solutions évoluent, alors maintenant je découvre un outil encore plus performant, l’auto-répondeur Talk Fusion 234x60_042_en

 

Corentin et Moi, le 11 septembre 2014

Cela fait maintenant un peu plus de deux mois que je connais Corentin. Je ne vous l’ai pas encore présenté, c’est parce que c’est juste ce matin qu’il m’a paru inconcevable que je continue à parler de lui comme de «  mon auto-répondeur » , après un peu plus de deux mois, il est devenu un compagnon de route avec qui je partage de expériences de vie et Corentin c’est donc le prénom qu’il m’ a soufflé pour parler de lui. Continuer la lecture de Corentin et moi, ou bien les effets secondaires d’un remède.