Sur le chemin de Saint-Martin – 2 –

Entendre ou écouter la Voix du Chemin, voilà bien deux verbes que j’adopte enfin après avoir clamé haut et fort tellement de fois que je n’entendais rien, me dévalorisant à souhait  alors que c’est justement le Chemin qui m’a enseigné en la matière.
IL m’a enseigné, non point à entendre avec mes oreilles; mais à capter ces messages de la Vie à travers les synchronicités qui jalonnent notre quotidien.

Ces synchronicités ne sont-elles point d’ailleurs que nos propres créations, toutes ces formes-pensées qui se matérialisent dans notre champ de vision, ou non, mais qui se matérialisent dans tous les cas et de plus en plus rapidement.

J’en veux pour preuve, ce vécu du troisième jour sur le chemin de l’Été de la Saint Martin.

Alors que je marche depuis Chouzé, là où ma soeur m’a gentiment déposée, après avoir offert l’hospitalité à la pèlerine que je suis, je longe le lit de la Loire et y découvre ces paysages si variés et magiques, que j’aperçois à peine quand je fais ce trajet en voiture.

Et chemin faisant, je décide  de rentrer à la maison en écourtant mon périple.

Faire du stop, fait aussi, avec la marche et le covoiturage, partie de mes moyens de déplacement. Alors déjà durant la pause- déjeuner surgit la question de l’itinéraire pour rentrer à la maison. J’envisage mentalement les possibilités, en fonction des personnes qui s’arrêteront, via Tours, via Azay-le-Rideau ?

La première jeune femme qui s’arrête va seulement à trois kilomètres de là. >Il est vrai que je suis déguisée en pèlerine, mais non merci je n’irais pas visiter la petite église du village en retrait de mon itinéraire cette fois-ci.

Je continue de cogiter pendant une dizaine de minutes quand une autre voiture s’arrête à ma hauteur, et ce jeune homme allant en direction de Tours, je m’installe à son bord, pour rapidement constater, que faisant un petit crochet par son domicile, il continue ensuite vers Veigné, pour récupérer son enfant en garde chez sa mamie. Ah oui, vous ne le savez peut-être pas; mais c’est bien à Veigné que j’habite.

Je constate la générosité de LA VIE qui oeuvre à travers moi dans mon quotidien,  je remercie pour toutes ces merveilles que nous co-créons et je vous convie à cette découverte, à cette prise de conscience ensemble lors de ce

séminaire/retraite du 3 au 6 juillet 2017.

Quelques jours de partage, à vivre hors des tracas du quotidien

  • pour mieux capter les messages du Chemin.
  • pour découvrir qu’IL nous parle de mille et une façons
  • pour LE  reconnaitre dans chaque facette de l’Autre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>