Otites à répétition.

Et voilà, il est tôt ce matin,  et j’ai une journée bien programmée, cependant qu’il en soit fait selon TA volonté, puisque c’est vers le clavier que TU me conduis.

En effet, ce qui était déjà présent hier, et que j’ai dissimulé derrière un message subliminal  genre si tu as envie d’en parler ,voici mon skype, doit être révélé au grand jour, IL m’y pousse, et comme d’habitude, je sais où ça commence, sans savoir où ça me conduit.

Alors vous embarquez avec moi ?

Il s’agit de toi Valérie et des otites à répétition de ta fille et tant bien de ton appel au secours à la communauté. Je ne retournerai pas lire tous les témoignages et tous les avis ô combien judicieux que tu as reçus, magnifique preuve, s’il en était besoin, de ce magique esprit de partage et de solidarité qui unit tous ses membres, messages  au milieu des quels tu trouveras ou non le mien , qu’importe puisque si c’est de toi qu’il s’agit, c’est aussi de moi, naturellement.

585acbe1Alors en te donnant ici mon point de vue , ce que j’étais partie pour faire en me mettant devant le clavier, je vais aussi faire de mon mieux pour accueillir cette part de moi encore emmurée, cette petite fille perturbée par ce   brouhaha qui l’entoure, cette souffrance intérieure qui s’exprime à l’extérieur. Incapable d’y « faire quelque chose », elle se bouche les oreilles, symboliquement et physiquement quand le bruit empire.

 » Maman écoute-toi  » – c’est le message que nous délivre l’enfant.

Oh oui, j’y suis passée par là, le titre, je crois cette fois plus proche de ce qu’il sera, qu’il ne l’a jamais été, du livre que j’écris :

NOTRE ENFANT EST INCARCÉRÉ
Comment l’accompagner vers sa libération?

La famille est le premier lieu d’expérimentation  pour l’âme incarnée, et nos enfants sont nos meilleurs enseignants. Évidemment qu’il est important de les accompagner vers leur guérison, sans omettre toute fois que la meilleure façon de les accompagner, est de re-connaitre en eux, d’abord CE QUE NOUS SOMMES.

Les questions vous les connaissez :

  • quelle est cette part de moi-même qui a besoin d’appeler au secours une communauté ?
  • quelle sont les souffrances de la petite fille en moi ?
  • qu’est-ce qu’elle ne « veut pas entendre » ?

Et j’affirme que cette introspection, cet accueil de toutes ces identités, c’est la meilleure médication pour les otites à répétition de nos enfants ou petits-enfants.

Je leur rend grâce de nous entourer de leur Amour en choisissant d’aller jusqu’à cette souffrance physique pour nous renvoyer l’image de ce que nous sommes. ET j’y inclus à nouveau Christophe à qui le livre sera plus particulièrement dédié.

Pour toi Christophe, j’ai TOUT fait –  ah oui, tout ce qui était humainement possible ….  ET C’EST SEULEMENT  quand je me suis aperçue qu’en moi était la SEULE ET UNIQUE manière de t’accompagner sur ton chemin, dans le silence de mon coeur, c’est seulement à ce moment-là qu’en me libérant de mon propre enfermement, tu as posé un acte, significatif à mes yeux,  pour ébaucher ta propre libération.

Valérie, et  toutes les mamans et toutes les mamies de la terre,  NOTRE  pouvoir de guérison est ÉNORME , il ne nous appartient pas, c’est  celui  du   SOUFFLE  qui nous traverse quand les tuyaux sont purs.

Bon nettoyage les chéries, et gratitude à ta pitchounette qui nous envoie directement vers la pacification intérieure, tiens justement c’est le 11 novembre aujourd’hui.

Une réflexion au sujet de « Otites à répétition. »

  1. Magnifique Maria !!! Je n’ai pas lu tous les retours faits à Valérie mais le tien résonne en moi. On cherche très souvent ailleurs, alors que tout est toujours à l’intérieur ! Mais j’avoue… c’est tellement plus confortable de chercher une réponse à l’extérieur plutôt que de plonger en soi-m’aime ! Accueillons-nous aussi dans cette hésitation… Des bisous Maria ! <3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>