Ose ÊTRE qui TU ES.

Un message d’un ami reçu en fin de journée, me ramène quatre années en arrière alors que je préparais le premier salon du bien-être de LA FLÈCHE dans la Sarthe, et d’ailleurs pour être complètement en cohérence avec moi-même,  je dois dire que Maria avait entendu la petite voix, lui susurrer à l’oreille d’organiser ce genre d’évènements qu et y avaient répondu  OUI avec enthousiasme. Très rapidement s’était imposée la dénomination salon des Z’éveilleurs, tout au moins dans la tête de Maria, car lors de la réservation de la salle près de la Mairie de La flèche, il avait bien été question d’un salon du bien-être.

Pas si facile de parler d’un salon d’éveilleurs, alors je tourne autour du pot, je louvoie …

Pourquoi donc ce premier évènement  à LA FLÈCHE  précisément, alors que j’habite à cette période à  plus de 150 km de là ?

  • Question de commodités, je peux loger chez mes parents, qui sont à 12 km de là.
  • Question de relations,  j’ai vécu si longtemps entre Angers et Le Mans….
  • Question communication: je connais les journaux, les endroits pour l’affichage

ah oui justement parlons-en de l’affichage. Qui dit affichage, dit d’abord fabrication des affiches, et là génial, je rencontre Dorinne, une jeune et talentueuse  infographiste professionnelle qui débute  dans la création de son journal gratuit. Encore faut-il le nommer ce salon ….. et pendant quelques semaines tournent dans ma tête des dénominations possibles suggérées par un égo protecteur, bref celui qui me souffle que non ce n’est pas possible de créer un salon d’éveilleurs, qui es-tu pour oser entreprendre ce genre de truc….. Alors qui  des deux l’emportera ? l’égo de Maria ou la Voix de l’Âme ?

ob_762828_salon-eveilleurs-105x210-a1La Voix de l’Âme se fait insistante et finalement les affiches sont créées.

Ce n’est là qu’une étape, car tant qu’elles sont chez l’imprimeur,  Maria reste encore bien cachée  et l’égo s’en réjouit …..

L’étape suivante est la distribution des affiches partout dans ces villages environnant que je connais mais aussi où je suis un peu connue.

Oser afficher qui JE SUIS en collant une affiche sur ma voiture stationnée chaque soir juste dans le milieu du village  où vivent mes parents depuis 50 années, juste là  en face de l’église, c’est  un grand challenge pour moi, non pas de coller une affiche, mais bien de coller CETTE  affiche, celle qui me désigne comme l’instigatrice de l’évènement.

Et toutes  ces peurs sous-jacentes, non conscientisées et donc non -transcendées ont joué leur rôle de créatrices  évidemment pour me conduire à plus   de compréhension et d’acceptation de ce que JE SUIS .

Aujourd’hui à la suite d’une webconférence, je mesure le chemin que j’ai parcouru en osant chaque jour davantage ÊTRE  qui JE SUIS, prendre MA PLACE, ce qui m’évite juste de prendre celle d’autrui.

Gratitude à toutes celles et  ceux qui, par leur présence dans le film de ma vie, me permettent de prendre cette mesure.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>