Mettre mes pas dans les Siens.

Ce « Chemin qui parle », je m’en approche, je m’en éloigne  et j’y reviens au gré de la transformation intérieure qui est mienne.

Venue m’installer en Touraine en mai 2015, en répondant bon gré, mal gré à cette invitation de l’Âme, les deux premières années vécues comme des grands moments de solitude, de sentiment de rejet de la part de celui à qui j’avais eu l’impression de tout donner, ce Chemin qui me mettait à l’écart, jusqu’à ce qu’un collègue thérapeute me sussurre à l’oreille : « à côté du chemin, c’est aussi le chemin .. »  

Merci Olivier  d’avoir été pour moi, ce jour-là la Voix du Chemin, le déclencheur d’une prise de conscience et d’une  nouvelle étape de transformation intérieure. Il n’en a fallu pas plus  pour que se pose une envie présente depuis longtemps, d’adresser des messages quotidiens aux personnes inscrites dans la liste de diffusion de l’info-lettre.

Des messages quotidiens

C’est ainsi que chaque jour, durant quatre ou cinq mois, dès le mois de juin, se sont écrits les messages de « la voix du Chemin ». de nombreux échanges avec avec celles et ceux qui les recevaient, m’encourageaient dans la poursuite de cette voie, mais c’était sans compter, ma lassitude, mon impression de tourner en rond, d’écrire toujours la même chose… dans le feu de l’action,  sans me poser la question du pourquoi ça ne me convenait plus … jusqu’à ce que mon ami Pierre-Gilles, qui recevait lui aussi ces messages et qui s’était  déjà exprimé au sujet de leur justesse, m’adresse un mail en me réclamant mon jeu de cartes.

???? de quoi parle-tu ???

Quelques lignes supplémentaires pour que j’entende. j’avais mis mes pas dans ceux de la Vie, et ELLE  m’avait portée dans l’écriture : satisfaction, retours positifs, le début de la Gloire, mais qu’imagine-tu Maria, que le chemin s’arrête là ? Que nenni !

Un oracle

Et me voilà engagée dans un pas supplémentaire, un travail de re-lecture, de remise en forme, et donc d’intégration du contenu des messages. Il semblerait que j’avais alors, juste « oublié » que rien de ce que je crée ne l’est pour l’autre, mais bien d’abord pour moi.

Les cartes de ce qui est appelé désormais à devenir un oracle se mette en forme, parallèlement, les devis sont en cours pour la fabrication des coffrets : mettre la charrue avant les boeufs, je m’y connais un peu …

 

Des podcasts

Intégration des messages, disais-je, puisque le petit  coup d’aiguillon de la Vie arrive cette fois ,sous la forme d’une suggestion à participer au programme de la radio des 108 empreintes. Et me voici embarquée dans la fabrication de 80 podcasts, autant de de cartes, montage audio et donc écoute et re-écoute ..  et diffusion sporadique auprès de la liste de contacts…

Et une question qui revient de temps à autre à la surface, un oracle a-t-il besoin d’illustrations. Bof ! je ne suis guère enthousiaste une fois de plus ! je me fais même un peu tirer l’oreille, jusqu’à ce que j’aille à la rencontre d’Amma et que me soit clairement exprimé que si si c’est bien moi qui doit en créer les illustrations.

Des illustrations

Alors les évènements s’enchainent quand passe une personne que j’héberge, venue de Saint Bart, avec sa boite de craie et son carnet de dessin. J’attrape le virus, et me voici, en train de dessiner sur des blocs, doutant un peu de mes talents, certains jours inspirée, d’autre moins, retrouvant mon âme d’enfant et reprenant tour à tour mes différents médium: crayons aquarelle ou peinture – le lutin/gnomequi s’est manifesté sous mes pinceaux, m’a ainsi appelé pour être le dos des cartes – crayons de couleur, pastel, craies à la cire, ainsi que différentes techniques.

Une quarantaine de dessins plus tard, soit quelques mois, je me suis laissée barrer le chemin par quelque nouveau projet.

Peut-être bien que la  fée Persévérance est à implorée !

Une organisation de festival, et mille idées qui se font jour, et les dessins sont un peu laissés de côté. Heureusement la Vie est Bienveillance, qui me reconduit en douceur sur le Chemin. Le Festival 2018, une magnifique concrétaisation collective qui ne doit pas me faire oublier ma propre voie/voix. Et Véronoque, que je n’avais pas consulté depuis un an, se fait la messagère. Me voici donc devant l’ordinateur, oeuvrant pour que vous puissiez avancer, accompagné par cette Voix du Chemin, la meilleure façon de m’y replonger également.

Un abonnement

Depuis ce lundi les live facebook vous permettent de goûter aux messages, me permettent à moi-même de faire plus que les déguster, puisqu’ils me sont adressés tout autant qu’à vous et que déjà ces trois derniers jours m’ont permis de peaufiner quelques libérations de peurs réapparues bien intempestivement.

Alors embarquerez-vous avec moi pour ce nouveau voyage ?

Mettrez-vous en confiance vos pas dans ceux de LA VIE, dans ceux du Chemin, sachant qu’IL sera toujours à vos côtés pour vous guider?

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.