Le Festival des Z’éveilleurs : pour qui ? pourquoi ?

Quand Lydie est venue me demander des conseils pour organiser un salon, je lui ai répondu que je n’en avais aucun à lui donner et sur son insistance je lui ai suggéré de se poser la question  » pourquoi le faisait-elle ? »  C’était il y a bien une année déjà et  quand Karine m’a demandé quels conseils j’avais à lui donner pour organiser une méditation pour la paix, je lui ai fait cette même réponse, en forme de question :  « pourquoi le fais-tu ? »th

Certes cette question je me l’étais déjà posée à moi-même, et j’avais trouvé des réponses mais aujourd’hui elles s’avèrent incomplètes puisque mon ami Gilles qui vient de passer une journée avec moi, me l’a posée à son tour : » pourquoi un Festival des Z’éveilleurs ou plutôt pour qui ? « 

Certes dans l’ebook qui relate ce que j’ai vécu en coulisse de l’organisation, j’ai déjà noté  que je l’avais fait pour moi, puisque je sais tout ce qu’il m’a aidé dans mon cheminement.

Le commentaire de Cédric* auquel je viens de répondre me donne envie de revenir sur ce qui m’animait quand j’ai commencé à tourner les vidéos il y a un peu plus d’un an et ce qui m’anime aujourd’hui.

Mon intention était bien de collecter des témoignages de vie susceptibles de résonner dans le coeur de celles et ceux qui les visionneraient, ces témoignages qui me font moi-même vibrer, ces échanges de coeur à coeur, où chacun se livre sans masque, en toute confiance. Alors aujourd’hui j’ajoute que si je n’en ai pas eu pleinement conscience, j’ai d’abord organiser ce Festival pour moi, ce Festival m’a enseigné parce que toute expérience est d’abord un enseignement pour soi-m’aime, pour apprendre à s’aimer. Et s’y ajoutent  ma joie et mon bonheur de pouvoir le partager avec Toi, l’autre moi-m’aime.

Et puis pour revenir à ma réponse à Cédric, et au titre de l’article, mon souhait dans toutes mes organisations a été de proposer un nombre d’intervenants suffisamment important pour que chacun des visiteurs ou auditeurs puisse entrer en résonnance  avec un ou plusieurs de ces intervenants. Alors  Cédric que tu reçoives  plus les paroles de Daniel que celles de Pascal c’est ok, et puis tu as encore beaucoup de vidéos à visionner, pour toi ce n’est que le début de ce  Festival des Z’éveilleurs.

Quant à ta question : comment transposer cela en soi ? j’ai envie de te dire et tu le découvriras au cours de ce Festival, mais je le redis ici, après quinze années de cheminement depuis qu’une ultime expérience plus douloureuse que les précédentes m’a servi de tremplin pour entrevoir une nouvelle version de ma vie, à ce moment même j’éprouve encore le besoin d’être soutenue dans mes recherches. L’entretien avec Véronique en est le témoin, et trouver également des outils d’intégration personnels me semblent indispensable.

Je te suggèrerai donc ainsi qu’à ceux qui me lisent, de solliciter un accompagnement auprès de l’un des éveilleurs ( les moyens de les joindre te  seront accessibles à la fin du Festival ) ou bien auprès de tout autre personne dans la relation d’aide.

*  Bonjour Maria
Tout d’abord un grand merci pour cette initiative. Les z’éveilleurs sont à mon sens une libération pour qui veux bien écouter mais également et surtout entendre.
Pour ma part, j’ai perdu toutes notions en moi et par conséquent, j’ai donc perdu la connexion avec mon moi intérieur. La vie et ses évènements en à fait ainsi. Aujourd’hui avec les z’éveilleurs je perçois une lueur d’espoir. Celle de me retrouver avec pleinitude, confiance et réussite.
Pour te parler de ce que j’ai pu ressentir lors de ces 2 entretiens déjà, je commencerais par celui de Daniel Sevigny. J’ai cru comprendre que tu n’étais pas totalement satisfaite de l’orientation de son intervention. Pourtant, j’ai trouvé qu’il était incroyablement efficace et j’ai bu ces paroles, Il a su mettre en relation un postulat scientifique qui est que la pensée influe notre tôt de raisonnance vibratoire et qu’il n’appartient qu’a nous d’en cultiver les rudiments.
En ce qui concerne l’entretien de ce soir donc Pascal Hastier, je suis plus en réserve bien que j’ai trouvé le fond de sa pensée intéressante.
En effet le fond de son message, de son témoignage étant l’encrage dans l’instant présent avec un lâché prise de ce qui inhibe la réalisation de soi.
Cependant, la forme de son message pas paru moins claire que celle de Daniel et comparativement, j’ai pris des notes et appris de nouveaux concepte et application à mettre en œuvre lors de son intervention. En revanche, lors de l’intervention de Pascal pas de note et une impression d’incompréhension. Beau témoignage certes avec beaucoup de modestie et de sérénité mais qu’en faire? Comment le transposer à soi?
Encore merci Maria ce que tu réalise est important. Cédric
PS : C’est en se changeant soi-même que l’on peut changer l’Humanité

Une réflexion au sujet de « Le Festival des Z’éveilleurs : pour qui ? pourquoi ? »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.