Histoire d’un partenariat.

C’est aujourd’hui dimanche 22 mars 2015 et pour ceux qui me liront beaucoup plus tard, le point de repère de notre temps humain, c’est au lendemain d’une « marée du siècle » et au surlendemain d’une éclipse solaire, tout cela juste pour vous rappeler que les énergies circulent abondamment  en ce moment.

Hier donc j’étais en consultation avec Véronique et je lui contais ma plus récente aventure en matière de partenariat. Il faut que je précise que ce mot « partenariat » entre peu à peu dans mon vocabulaire  conscient pour qualifier ma relation à mon ÊTRE INTÉRIEUR, à mon Essence, que comme d’habitude vous pouvez nommer comme il vous convient en ce qui vous concerne.IMG_1051

Lors de mon dernier entretien avec Véronique, c’était le 13 février, nous avions donc évoqué une fois de plus le fait que je souhaitais vraiment quitter mon habitation actuelle, ou plus exactement que je n’en pouvais plus d’être loin de tout …etc. Je crois que si je regarde mes notes cela fait plus de 4 ans que j’ai écrit, décrit tout ce que je souhaite pour ma future maison et puis en 2012 je suis arrivée à Touvois, (voir ici comment j’ai été créatrice à cette occasion) mais bien sûr cette maison ne devait être qu’un endroit de passage rapide, et puis les choses ont duré. À ma liste de souhaits, j’ai juste ajouté il y a quelques mois, la nécessité de trouver un lieu sur le chemin de Saint-jacques de Compostelle.

Alors ce 13 février, j’ai enfin « entendu » et surtout enregistré, les messages de mon âme, reçus via le canal de Véronique.IMG_1050

  • Le premier, auquel je résiste depuis longtemps et qui pourtant passe et repasse, c’est celui de « me poser ». Bien sûr, je ne suis pas arrivée à ce que je suis aujourd’hui, sans me poser, mais le moins facile pour moi, c’est vraiment la régularité, et je peux témoigner de l’opiniâtreté et de la patience de mon Essence à me transmettre le message : tous les jours, un rituel, respirer, marche afghane, coloriage, …… à moi de choisir et d’agir.

Et voilà ce 14 février, tout un symbole, je choisis un cahier que je décore plein de cœurs de toutes les couleurs avec mes jolis crayons pailletés, j’ouvre le classeur qui contient les outils de recentrage, j’écoute à nouveau la séance de transformation de l’Alchimie du Cœur (oui celle que vous aurez en bonus lors du sommet des Z ‘éveilleurs). Entre une heure et une heure trente avec moi-même. Et puis dans la journée une heure de marche en comptant pas et respiration.

Le dimanche 15 février même exercice ainsi que le lundi 16 février.

  • Le second « conseil » de Véronique, c’est que lorsque je fais une demande, je dois me limiter à quatre points essentiels, incontournables pour moi. Je choisis donc avec son aide quatre points sur lesquels je ne peux transiger pour ma future habitation ; la luminosité, les arbres, le garage, attenant à la maison et l’aménagement (des placards, puisque je n’ai pas de meubles).

Cette demande je la rédige proprement et je la confie chaque matin à mon ESSENCE, la Vie, l’Univers.

Ce lundi 16 février, Il est donc depuis trois jours, un peu plus tard que la semaine passée lorsque j’ouvre l’ordinateur. J’avais ces dernières semaines, réussi à créer une alerte sur » le bon coin » pour trouver une maison à Veigné, alors que ces derniers mois je regardais dans la région de Tours et ne voyais que des maisons à étage, dans des zones pavillonnaires récentes, donc sans verdure, des maisons jumelles, rien qui ne retienne mon attention, et aucune maison précisément sur Veigné puisque après m’être rendue sur place une fois pour capter un peu l’énergie, je m’étais décidée pour Veigné – proximité de Tours et sur le Chemin.IMG_1016

Voilà donc qu’en ouvrant ma boite de messagerie, j’ai une alerte que j’ouvre aussitôt. Et JE SAIS déjà que c’est la maison qui me correspond, même si les photos ne sont pas très chouettes. Je téléphone donc à la personne ayant mis cette annonce hier soir, et à sa demande de qui je suis, je réponds d’emblée, un être de lumière incarné. Après une demi-heure de bavardage, elle me dit que je lui plaît et tout s’enchaine. Je visite la maison le dimanche, et en attendant je visite google earth pour m’apercevoir que la maison est cachée par les arbres, qu’il y a des bois à proximité, je visite Veigné par internet interposé et lorsque deux jours plus tard je revisite l’itinéraire du chemin de Saint –Jacques c’est pour m’apercevoir qu’il passe juste dans la rue où je vais habiter c’est certain.

Lors de la visite, je découvre quatre grands chênes sur le terrain, une cuisine aménagée pratiquement neuve, des grands placards dans l’une des chambres et un dans le couloir, un séjour lumineux avec une ouverture sur chaque façade et un garage attenant à la maison. Et en prime, outre le fait qu’elle soit juste sur le chemin, elle est de plein pied, il y a une baignoire magnifique (pas la douche à l’italienne, mais bon !), des volets roulants, la possibilité de jardiner un peu, je peux aller chercher mon pain à pied, toutes ces choses qui étaient dans ma liste originelle.

J’ai envoyé le bail ce matin et le déménageur est commandé pour les derniers jours.

Partenariat donc ?

Comme me l’enseigne Véronique et comme elle vous en parlera si bien lors du SOMMET DES Z’ÉVEILLEURS, puisque j’ai eu le bonheur de l’interviewer, lorsque dans le contrat de partenariat,  je respecte ma part, lorsque j’applique ce qu’elle appelle les devoirs de l’être humain, la VIE fait sa part et la réponse est tout simplement ultra-rapide.

Une réflexion au sujet de « Histoire d’un partenariat. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>