Gratitude aux hommes qui honorent toujours leurs contrats

 Contrats, engagements qu’importe le mot, ce message est particulièrement dédié à Pierre aujourd’hui puisque c’est notre brève rencontre de ce jour qui me conduit devant l’ordinateur puisqu’elle a servi de déclencheur.

« Je ne me prends pas au sérieux, mais je tiens mes engagements »

Oh de celui-ci, tout comme moi, tu ne tesouvenais certainement pas, mais nos anges sont là qui veillent pour nous conduire au bon endroit, au bon moment. Lors d’une ballade sur le net par exemple, au hasard des annonces d’un site de rencontre.

  • Qu’est-ce que j’y cherche ? -me demande-tu.
  • Rien – te réponds-je -j’ai juste écouté ma petite voix, une intuition et je me suis inscrite.

Comme je te le disais, Pierre, voilà 4 ans que je n’ai pas joué à ce jeu-là, jeu qui avait fort bien fonctionné, puisque, parmi ceux qui s’étaient manifestés, je n’avais répondu qu’à un seul et que – je t’avais promis de le raconter, mais notre bref entretien ne m’en a pas laissé le temps – tout s’était mis en place pour une rencontre fort enrichissante.

Voici donc 4 années que Mamadou est là, dans mon cœur, avec tant d’autres âmes-sœurs que j’ai retrouvées dans cette incarnation pour mieux aller à LA rencontre de moi-m’aime. Il n’y a jamais d’autres rencontres que celle-ci d’ailleurs.

Je dois déjà, dans ce blog, avoir relaté tout ce que cette relation m’a apporté et m’apporte encore bien que je sois consciente que jamais nous ne partagerons autre chose que des moments éphémères. Enfin jusqu’à aujourd’hui, je croyais en être consciente et voilà que ce midi avec les larmes qui montent, je vois que cela n’avait rien d’intégré dans le coeur. Oh certes, il y a fort longtemps que j’ai exprimé à Mamadou, mon désir de partager une vie au quotidien et que donc je ne l’attendrais pas pendant des années et que si l’occasion se présentait etc … etc… cependant il semblerait bien que je me réfugiais encore derrière son existence. Après avoir douté que je méritais vraiment un homme comme lui, j’ai fini par m’accoutumer à ses indisponibilités, ses non-réponses, ses « comme je suis heureux que tu passes, j’avais perdu tes coordonnées », j’en ai même plaisanté lui affirmant que pour lui  un tam-tam serait plus efficace qu’un téléphone portable.

«Être seule ou mal accompagnée » c’est à moi de choisir, comment la VIE pourrait-elle le faire à ma place. Quid de mon libre-arbitre ? Oh sur ce thème aussi j’ai déjà écrit ! Et si j’allais voir dans les messages de la Voix du Chemin, il y a fort à parier que je tirerais exactement la carte qui parle des choix.

Inutile de te plaindre d’être seule, tu réclames et tu n’agis pas, semble me dire ma petite voix.

Il m’aura bien fallu enchaîner une quinzaine de film de Noël pour faire remonter toutes ces émotions enfouies, ces envies d’être aimée, aussi, humainement et pas seulement à distance.

Ce « je t’aime » que tu as glissé dans un post, William, m’a tellement touchée et toutes ces héroïnes qui finissent toujours, dans les films, par accepter leur vulnérabilité, leur fragilité, m’ont tellement touchée également, qu’il aura suffit d’à peine six minutes de conversation avec toi, Pierre, pour que se déchire une nouvelle épaisseur de la carapace.

Merci Mamadou d’avoir été pendant ces quatre années, mon rempart invisible, mon protecteur, mon amant de temps à autre, grâce à ta Présence et à tes absences j’ai fait de grands pas, aujourd’hui je n’ai plus besoin de bouclier, j’avance le cœur grand ouvert, vers la prochaine rencontre.

Pour revenir au titre de cet article, quand je parle de gratitude aux hommes qui honorent leur contrat, c’est parce que ma certitude est que tous ceux que nous croisons sur notre chemin, ne sont pas là « par hasard » : engagement à se soutenir mutuellement pris dans d’autres dimensions, dans d’autres espaces, rencontres d’âmes, trucs à finaliser dans cette grande période de mutation de notre humanité, tout en étant certaine que chacun donne ce qu’il peut donner à chaque instant en fonction de la conscience qui est la sienne.

Encore merci Pierre d’avoir essuyé les plâtres en quelque sorte, je te le disais privilège d’être le premier à échanger des messages  en direct sur ce site.

Et voilà quand je ne cherche rien, quand je n’ai aucune attente, quand je suis juste dans le OUI à la Vie, les cadeaux sont là, merveilleux à souhaits.

Je ne sais si tu avais pris le temps de seulement parcourir ce que j’ai laissé comme texte, écrit à deux moments différents le premier paragraphe dans le mental, le second dans le cœur. Tout était déjà écrit : pour preuve….

e_77Les rencontres de coeur à coeur, authenticité et sincérité, c’est ce qui me fait vibrer, très présente sur le web, j’ai envie aussi de rencontres de proximité. Si vous êtes dans la spontanéité, dans le moment présent, soyons fous OSONS quitter nos écrans et parlons-nous réellement, derrière chaque rencontre, il y a un cadeau. Coeurdialement Maria

Je ne modifierai pas ce que j’ai écrit, j’y ajouterai juste l’inspiration du moment : en écoutant mon intuition du matin je me suis inscrite, ne sachant pas pourquoi, si ce n’est qu’il est temps pour moi d’aller encore plus à la rencontre de Moi-m’aime à travers TOI. Si d’aventure nos âmes ont choisies de s’inviter mutuellement dans la danse de la Vie, en passant par ce biais, j’en accueille l’augure, sois le bienvenu pour ce bout de chemin partagé, sans aucune attente, et que d’ores et déjà la VIE en soit remerciée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.