De l’invisibilité à la transparence.

Quelque échanges récents me conduisent à revisiter mon parcours par rapport à ces mots, ces mots qui portent mon vécu, qui sont chargés comme chaque mot du vécu de chacun, qui sont reçus pour chacun en fonction de ses propres filtres, qui sont colorés en fonction de la manière dont ils ont été ressentis.

Là est bien toute la difficulté dans la communication, dès lors qu’elle n’est plus d’âme à âme et c’est l’origine de ces méthodes dites de communication non-violente, toujours reformuler ce que j’ai « entendu » dans le dire de l’autre, avant d’émettre quelque réponse que ce soit.

Quelques faits donc par rapport à l’invisibilité d’abord, puisque c’est de là dont je pars !

corps-de-lumiere-680x500
http://larchedegloire.com/le-phare-de-lumiere/

Il y a une bonne dizaine d’années, alors que je prenais, encore très occasionnellement, la parole devant des groupes, je commençais de cette façon, à la fois provocatrice et tout autant réaliste :

Jusqu’à 50 ans, j’ai « acheté » l’amour des autres …

Eh oui cela pouvait se faire en espèces sonnantes et trébuchantes, mais aussi de mille et une autre manières, tant les façons de chercher à exister, à l’extérieur de soi, peuvent être diverses et variées, ce qui me donnent d’ailleurs aujourd’hui, un regard assez aiguisé pour en détecter la présence autour de moi.

Dans cette quête de ce que j’appelle la reconnaissance des pairs, de la famille, des amis ou bien même de parfaits inconnus, je me suis couverte et recouverte d’une belle cape d’invisibilité.

Une expérience qui m’a beaucoup marquée et que j’ai racontée des dizaines de fois, est cette fameuse soirée dansante organisée pour 80 ou 90 personnes, repas préparé entièrement par mes soins, préparation de la salle et autre .. et quand après l’arrivée de tous, alors que chacun fut servi et installé, je pris une assiette et m’aperçus qu’il n’y avait aucune place pour moi autour de la table ! Une belle claque !

Rendre service pour attirer l’attention, procède du même registre que celui de la petite  fille  qui revient de l’école avec des bonnes notes et dont le père n’a que faire.

Vous l’appelez comme vous voulez, mais pour moi, plus la carapace s’est épaissie, plus je me suis fondue dans la masse, et plus je me suis vécue comme invisible.

« Pousse-toi de là, ton père n’est pas vitrier », cette phrase que j’ai peut-être entendue , pour moi faisait bien référence au fait que je n’étais pas transparente ! Mais bien au contraire dans la densité, voire faisant de l’ombre à certains.

 Ma lecture d’aujourd’hui : j’organisais mon invisibilité bien évidemment, mais je n’en avais pas conscience !!

Et puis il y a eu cette période au cours de laquelle ce sont associés, quête de visibilité et réveil de la flamme intérieure – d’ailleurs, n’y a-t-il point encore, de temps à autre, un peu cette cohabitation ?

Oui certainement, puisque la ligne de transformation n’est pas aussi rectiligne que j’aimerais.

Cependant,

  • plus j’acquiers cette confiance en moi,
  • plus je contacte l’Amour à l’intérieur,
  • plus je suis capable de me mettre à nu, plus je suis capable de ME dire,
  • plus je laisse la place au grand JE, à la Déesse en moi,
  • plus j’illumine les peurs, les croyances,

 et alors

  • plus la carapace s’amincit au point de devenir simple pellicule
  • plus en quelque sorte le canal est translucide,
  • plus les filtres deviennent neutres
  • plus la Lumière prend toute SA place

et plus la transparence est là qui permet de Rayonner .

Car c’est bien de cette transparence  dont il s’agit, celle qui laisse totalement  passer la Lumière intérieure.

Rayonner et non briller, même si par moment, l’égo aurait bien envie de briller, peut-être pour compenser toutes ces années de souffrance non révélée. Mais s’il lui arrive d’oublier que sa place est au service de LA PRÉSENCE, les petits creux de vague se manifestent pour lui rafraichir la mémoire !

le 26 juillet 2017.

Une réflexion au sujet de « De l’invisibilité à la transparence. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>