Archives pour la catégorie Mes expériences de vie

Entre nous, en octobre … parlons abondance véritable.

En pleine phase de préparation d’un évènement d’importance, je rencontrais vite fait ce mercredi Laure à son domicile pour une prise de rendez-vous. Le temps de mettre l’eau à chauffer pour le thé, je ne sais ce que nous évoquions, toujours est)il, qu’elle me dit : voilà pourquoi j’avais « voiture » avant ton arrivée.  en fait nous n’avons guère qu’un quart d’heure à vivre ensemble, et un appel à la mairie à passer durant ce quart d’heure.

toyota-rav4-hybride-essai-6

Ce mot « voiture » reste donc en suspens et je quitte Laure avec lui dans mes bagages. Il a donc loisir de m’accompagner durant l’heure de trajet qui me conduit vers maman ce jour-là. Et oui Laure est la messagère pour moi. Continuer la lecture de Entre nous, en octobre … parlons abondance véritable.

La danse et moi.

Findhorn et sa communauté est synonyme pour moi de la Vie telle que je l’imagine et  les quatre semaines que j’y ai vécues il y a dix ans m’ont nourrie spirituellement c’est certain. Je crois que ce qui m’avait le plus marqué, c’était une approche sacrée de la danse, oui comme une re-visite de tant de danses que j’avais pratiquées depuis mon adolescence et même avant, lors des fêtes de fin d’année d’école et puis ensuite dans les colos et centres aérés – et oui  ! il n’était pas encore question de centre de loisirs ou d’accueil péri-scolaire.

J’ai toujours aimé danser même si j’ai toujours l’impression de ne pas reconnaitre une musique ou un rythme. À l’âge de 14 ans, j’ai commencé à fréquenter, oh le dimanche après-midi seulement, les bals de campagne  et j’ai appris à danser le chacha au son de l’accordéon d’une voisine, dans la rue en face de la ferme de ses  parents, à cette époque, nous n’étions point dérangées par le passage des voitures dans le centre bourg où nous vivions. Continuer la lecture de La danse et moi.

De l’invisibilité à la transparence.

Quelque échanges récents me conduisent à revisiter mon parcours par rapport à ces mots, ces mots qui portent mon vécu, qui sont chargés comme chaque mot du vécu de chacun, qui sont reçus pour chacun en fonction de ses propres filtres, qui sont colorés en fonction de la manière dont ils ont été ressentis.

Là est bien toute la difficulté dans la communication, dès lors qu’elle n’est plus d’âme à âme et c’est l’origine de ces méthodes dites de communication non-violente, toujours reformuler ce que j’ai « entendu » dans le dire de l’autre, avant d’émettre quelque réponse que ce soit.

Quelques faits donc par rapport à l’invisibilité d’abord, puisque c’est de là dont je pars ! Continuer la lecture de De l’invisibilité à la transparence.

Cultiver ses passions – 12 au 15 août 2017

Waouh, tout un programme dont Karine m’a parlé, il y a  quelques temps déjà, oui Karine c’est l’amie huggueuse, tiens un nouveau mot! l’initiatrice avec Stéphanie des câlinoux du Mans, une passionnée de chez passionnée. Il y a déjà plusieurs années alors que nous déambulions toutes les deux sur les bords de l’Huisne, elle avait partagé son rêve d’organiser là un rassemblement libre-service, où chacun apporterait ce qu’IL EST.Et nous avions apporté de l’eau à son moulin avec chacune nos idées et pour cela faites-nous confiance, nous en avons !

Et de l’eau sous les ponts de l’Huisne et d’ailleurs il en a coulé depuis ce dimanche matin ensoleillé où nous rejoignons le marché de Pontlieue en saluant tous ceux qui nous croisaient. Karine et sa JOIE DE VIVRE sont si contagieuses.

Voici qu’aujourd’hui, l’idée se concrétise, sous une forme un peu différente de celle imaginée, mais l’évènement n’en sera que plus grandiose.

Cultiver ses passions(1).jpg.1495446002497

C’est au Parc Banjan que se dérouleront les journées CULTIVER SES PASSIONS

LE MANS du 12 au 15 août

Continuer la lecture de Cultiver ses passions – 12 au 15 août 2017

Une journée filles avec « Mon Poussin ».

Non, non je n’ai jamais utilisé ce diminutif,  « Mon poussin » pour une amie, je peux l’appeler ma chérie, quand vraiment je me reconnais tellement en ELLE que je suis rapidement consciente que c’est à moi-même que je parle également,  nous enveloppant alors spontanément dans une grande bulle d’amour. Et ce sont dans les mêmes circonstances que je suis capable de m’adresser à un ami proche, comme à une rencontre de passage. Continuer la lecture de Une journée filles avec « Mon Poussin ».

Toujours plus haut.

Sur le chemin initiatique qu’est le passage dans la matière, je gravis comme chaque UNE et  chaque UN de vous mes ami(e)s qui empruntez ce chemin au travers de vos talents uniques d’accompagnateurs, de coachs, de thérapeutes, d’artistes, quelle que soit la qualification que vous vous attribuiez. Et je suis  réellement ravie d’en être le témoin quand je vois toutes les propositions que vous pouvez faire au sein de vos services et je suis certaine que je pourrais y trouver matière à réflexion. Continuer la lecture de Toujours plus haut.

Ose ÊTRE qui TU ES.

Un message d’un ami reçu en fin de journée, me ramène quatre années en arrière alors que je préparais le premier salon du bien-être de LA FLÈCHE dans la Sarthe, et d’ailleurs pour être complètement en cohérence avec moi-même,  je dois dire que Maria avait entendu la petite voix, lui susurrer à l’oreille d’organiser ce genre d’évènements qu et y avaient répondu  OUI avec enthousiasme. Très rapidement s’était imposée la dénomination salon des Z’éveilleurs, tout au moins dans la tête de Maria, car lors de la réservation de la salle près de la Mairie de La flèche, il avait bien été question d’un salon du bien-être.

Pas si facile de parler d’un salon d’éveilleurs, alors je tourne autour du pot, je louvoie … Continuer la lecture de Ose ÊTRE qui TU ES.

Ose exprimer ta demande.

Le Chemin me parle et ce matin, il susurre à mon oreille attentive :
Mon amour est si grand qu’il ne t’impose rien. JE SUIS toujours là, présent à tes côtés, prêt à te soutenir, à répondre à tes requêtes pour peu que tu les exprimes.
JE ne puis intervenir sans ton autorisation.

À ce message de l’Esprit du chemin, le KAMI, c’est le nom que lui donne les japonais,  j’ai ajouté un commentaire  – alors que je suis la première à dire : laissons chacun interpréter LA PAROLE  à sa façon, laissons chacun LA  recevoir en son coeur et S’en nourrir –  j’ai donc déjà ajouter un titre avant d’ajouter mon interprétation : ose exprimer ta demande. Continuer la lecture de Ose exprimer ta demande.

Sur le chemin de Saint-Martin – 2 –

Entendre ou écouter la Voix du Chemin, voilà bien deux verbes que j’adopte enfin après avoir clamé haut et fort tellement de fois que je n’entendais rien, me dévalorisant à souhait  alors que c’est justement le Chemin qui m’a enseigné en la matière.
IL m’a enseigné, non point à entendre avec mes oreilles; mais à capter ces messages de la Vie à travers les synchronicités qui jalonnent notre quotidien.

Ces synchronicités ne sont-elles point d’ailleurs que nos propres créations, toutes ces formes-pensées qui se matérialisent dans notre champ de vision, ou non, mais qui se matérialisent dans tous les cas et de plus en plus rapidement. Continuer la lecture de Sur le chemin de Saint-Martin – 2 –

Sur le chemin de Saint-Martin -1-

Sur le chemin de l’Été de la Saint-Martin, dans cette forêt ensoleillée et bien que trois épaisseurs de polaire m’aient été nécessaires, j’ai pris le temps de m’asseoir, non sans avoir pris quelques photos des premiers sceaux de Salomon qui ouvrent leurs clochettes blanches , des quelques jacinthes sauvages qui y mêlent leur clochettes bleues, et puis je me suis assise, pour mieux entendre  le vent dans les branches, réellement puissant mais il n’empêche pas d’entendre les oiseaux que vous reconnaitrez peut-être, je n’en suis pas capable. Continuer la lecture de Sur le chemin de Saint-Martin -1-